Les déposants belges sont les "grands perdants"

Ceux qui ont choisi des actions ont eux été nettement mieux rémunérés. Les revenus de dividendes reçus étaient de 14, 2 milliards d’euros en 2008 et ont progressivement augmenté jusqu’à 16,3 milliards d’euros en 2021. Un montant qui, de surcroît, ne prend pas en compte d’éventuelles plus-values.

AvC
Eric Dor a calculé qu’en 2008, les ménages belges avaient reçu des revenus d’intérêts pour 10,7 milliards d’euros. Ils n’ont eu droit qu’à 2,4 milliards en 2021.
Eric Dor a calculé qu’en 2008, les ménages belges avaient reçu des revenus d’intérêts pour 10,7 milliards d’euros. Ils n’ont eu droit qu’à 2,4 milliards en 2021. ©DR
Les Belges restent friands des livrets d'épargne. Les encours s'élèvent actuellement à près de 300 milliards d'euros, en hausse de 7,46 % sur les deux dernières années. "Cet engouement des ménages belges pour ce type de placement peut sembler surprenant au vu de son maigre rendement", souligne Eric Dor, directeur des études économiques à l'IESEG...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité