En Wallonie, le salaire brut moyen des femmes dépasse celui des hommes. Voici les filières les mieux rémunérées

Statbel vient de communiquer le salaire brut moyen en Belgique, par Région et par secteur. Fait marquant de l'étude : le salaire moyen des femmes en Wallonie est plus élevé que celui des hommes.

François Thys
En Wallonie, le salaire moyen d'une femme (3 573 euros) est supérieur à celui d'un homme (3 551 euros).
En Wallonie, le salaire moyen d'une femme (3 573 euros) est supérieur à celui d'un homme (3 551 euros). ©Shutterstock

Après les prix de l'immobilier, c'est au tour des salaires moyens de passer à la loupe de l'office belge de statistique Statbel. Il vient en effet de publier les résultats d'une vaste enquête menée en 2020 auprès de 130 000 travailleurs de tous horizons en Belgique.

Un écart salarial en net recul

Statbel a pu déterminer, sur base de son échantillon, que le salaire brut moyen en Belgique s'élevait à 3 832 euros par mois. Premier constat concernant les chiffres : l'écart salarial entre les hommes et les femmes enregistre une nette réduction. Alors qu'il était de 4,1 % en 2019, il n'était plus que de 0,4 % en 2020 (3 821 euros pour une femme et 3 837 pour un homme). Plus marquant encore, en Wallonie, le salaire moyen d'une femme (3 573 euros) est supérieur à celui d'un homme (3 551 euros). A l'inverse, cet écart salarial reste plus fort à Bruxelles, où un homme (4 631 euros) gagnera sensiblement plus qu'une femme (4 383 euros).

Bruxelles conserve par ailleurs son attrait financier par rapport aux autres Régions du pays, avec un salaire moyen supérieur de 562 euros pour une femme et de 794 euros pour un homme par rapport à la moyenne nationale. "Les personnes qui travaillent dans le centre du pays ont plus de chances d'avoir un salaire élevé. La Région de Bruxelles-Capitale occupe la tête du peloton dans la mesure où le salaire mensuel moyen y dépasse de 18% la moyenne nationale. Mais il en va de même des entreprises implantées dans les arrondissements bordant la capitale qui figurent, pour la plupart, parmi les meilleurs payeurs", souligne Statbel.

Ainsi, les arrondissements de Hal-Vilvorde (7 %), Louvain (6 %) et Nivelles (4 %) se situent également au-dessus de la moyenne nationale. A l'inverse, Dinant (2 929 euros, -24 %), Bastogne (3 010 euros, -21 %), Marche-en-Famenne (3 015 euros, -21 %), Furnes (3 064 euros, -20 %) et Thuin (3 086 euros, -19 %) se situent bien en dessous de cette même moyenne nationale.

La pétrochimie au sommet, l'Horeca tout en bas

Sans grande surprise, le secteur le plus lucratif du royaume est celui de la pétrochimie. Avec un salaire brut moyen de... 5 902 euros, il se situe 54 % au-dessus de la moyenne belge. Il est suivi par celui des activités des sièges sociaux/conseil de gestion (5 478 euros, +43 %) et des activités des services financiers (5 116 euros, +34 %). A l'autre bout du classement, on retrouve la restauration (2 704 euros, -29 %), l'hébergement (2 827 euros, -26 %) et le commerce de détail (3 000 euros, -22 %).

Outre le secteur, le poste joue également un rôle prépondérant. Statbel révèle ainsi que les directeurs généraux touchent un salaire brut moyen 180 % au-dessus de la moyenne (10 717 euros). Suivent les managers actifs dans le domaine des technologies de l'information et de la communication (7 997 euros, +109 %), ceux des services administratifs (7 800 euros, +104 %) et ceux de la vente/commercialisation/relations publiques (7 213 euros, +88 %).

Les fonctions les moins bien rémunérées sont celles de serveur/barmen (2 450 euros, -36 %), de coiffeurs/coiffeuses/esthéticiennes (2 454 euros, -36 %), d'aides de ménage (2 481 euros, -35 %), de caissiers (2 549 euros, -33 %) ou encore de vendeurs/vendeuses en magasin (2 662 euros, -31 %).

Le diplôme, une garantie

Autre constat dressé par Statbel : le diplôme joue bel et bien un rôle sur la rémunération des travailleurs. Si une personne titulaire d'un diplôme de bachelier gagne en moyenne 4 % de plus que la moyenne belge, cet écart monte jusqu'à 47 % pour les titulaires d'un master. Les personnes ne disposant que d'un diplôme d'études secondaires gagnent 18 % de moins, et ceux ayant quitté les secondaires sans diplôme touchent un salaire brut moyen inférieur de 26 %.

En résumé, au départ du salaire brut moyen établi à 3 832 euros en Belgique, Statbel note que 10% des travailleurs gagnent moins de 2 334 euros, et 20 % moins de 2 650 euros. "Le salaire médian est lui de 3 550 euros. Cela signifie que 50 % des salariés gagnent maximum 3 550 euros, tandis que l'autre moitié touche un salaire plus élevé. Le salaire médian est donc inférieur au salaire moyen. Cela signifie qu'un groupe relativement restreint de personnes ayant de gros revenus tire la moyenne vers le haut. Les 10% des salariés les mieux rémunérés perçoivent au moins 5 991 euros par mois", analysent encore les auteurs du rapport.