Crise de l’énergie: cela peut sembler paradoxal, mais pour moins consommer, vous devez bien aérer

On serait tenté de garder la chaleur chez soi, mais c’est une fausse bonne idée.

Thibaut Van Hoof
Hand,Opens,Vinyl,Plastic,Window,On,Blue,Sky,Winter,Background.
©Shutterstock

Baisser son chauffage d’un, deux ou trois degrés, mettre un gros pull, bien isoler son logement ou encore limiter sa consommation d’eau chaude ou d’électricité en général : on nous donne des conseils à la pelle, ces derniers mois, pour faire face à la flambée des prix de l’énergie. Et le mot d’ordre est donc de tenter de chauffer son logement le moins possible et de conserver la chaleur entre ses quatre murs.

Mais un conseil habituel reste toujours d’actualité, même en temps de crise : bien aérer son logement ! Beaucoup de consommateurs seraient tentés de laisser les fenêtres bien fermées pour ne pas perdre le moindre degré, mais c’est une fausse bonne idée. Pourquoi ? Tout simplement car une pièce mal aérée est en général trop humide. Et une pièce humide met plus de temps à être chauffée à bonne température qu’une pièce à l’air sec et pur. Et pour avoir de l’air sec, il faut y amener de l’air frais en ouvrant ses fenêtres. L’air sec chauffant beaucoup plus rapidement, il faudra donc allumer moins longtemps son chauffage (ou moins fort) pour atteindre la température désirée.

Une version confirmée par Engie, qui évoque aussi les bienfaits sur la santé. "La qualité de l'air dans la maison est plus mauvaise que la qualité de l'air extérieur. Cuisiner, respirer, utiliser des produits ménagers, tousser ont un impact sur la pollution intérieure. Sans parler des gaz de combustion de nos appareils de chauffage. Ce qui peut causer maladies respiratoires, malaises, allergies… Il est donc important de se soucier de la qualité de l'air dans la maison à tout moment", rappelle le fournisseur d'énergie.

Et il ne faut pas ouvrir ses fenêtres longtemps pour que l’aération ait un impact positif. On parle d’un bon quart d’heure le matin, et un autre quart d’heure le soir, avant d’aller dormir. De quoi alléger la facture et rester en bonne santé. Enfin, notons que les logements équipés d’une VMC (ventilation mécanique contrôlée) bénéficient déjà d’une bonne ventilation. Il n’est donc pas nécessaire d’ouvrir grand ses fenêtres dans ce cas.