Jusqu'à 4 % d'augmentation en 2023 pour les tarifs de distribution de l'électricité et du gaz en Flandre

C'est le régulateur flamand de l'énergie qui en a fait l'annonce.

La Libre Eco avec Belga
Jusqu'à 4 % d'augmentation en 2023 pour les tarifs de distribution de l'électricité et du gaz en Flandre
©Shutterstock

Un ménage moyen en Flandre devrait débourser 37 euros en plus l'an prochain en tarifs de distribution de l'électricité et de gaz, a indiqué vendredi le régulateur flamand, la Vreg. Le régulateur détermine dans quelle mesure les gestionnaires de réseaux en Flandre sont autorisés à répercuter leurs coûts sur ces tarifs. Après des années de baisse, les gestionnaires vont pouvoir les augmenter, en raison de l'inflation. La hausse atteint 4 % pour la distribution du gaz et de l'électricité.

Chaque gestionnaire de réseau va désormais soumettre des propositions tarifaires, sur base de cette hausse autorisée des tarifs. La Vreg s'attend à ce qu'un ménage moyen doive débourser 37 euros de plus sur base annuelle: 15 euros pour l'électricité et 22 euros pour le gaz.

Selon le régulateur flamand, l'augmentation reste limitée, grâce aux efforts du gouvernement flamand et de Fluvius, qui regroupe les différents gestionnaires de réseaux. Néanmoins, une hausse reste sensible après tant d'années de diminution, d'autant plus dans ce contexte d'explosion des prix de l'énergie.

La ministre flamande de l'Énergie, Zuhal Demir (N-VA), s'est dite "mécontente" de cette augmentation des coûts que Fluvius veut répercuter alors que le gouvernement flamand vient d'effectuer un effort financier pour réduire la facture énergétique de la population. "La Flandre a fourni cette année un énorme effort supplémentaire pour s'assurer que sa part dans la facture n'augmente pas, et même diminue. J'attends cela de tous les niveaux de pouvoir, également des pouvoirs locaux via Fluvius."

Pour la ministre, il n'est pas acceptable de répercuter les coûts sur les consommateurs. "Je n'ai hélas pas mon mot à dire. C'est pourquoi j'ai demandé au président de Fluvius Wim Dries d'étudier toutes les pistes possibles pour éviter l'augmentation de la part de Fluvius" dans la facture d'énergie. Un conseil d'administration du gestionnaire doit se tenir le 12 octobre.

Fluvius, de son côté, met en exergue avoir déjà puisé 119 millions d'euros dans ses réserves pour maîtriser les tarifs de distribution du réseau, faute de quoi, l'augmentation serait bien plus importante pour les consommateurs. L'opérateur flamand pointe l'inflation, qui atteint des sommets en Belgique, et qui pousse à la hausse "le coût des matériaux nécessaires pour la construction et l'exploitation des réseaux de gaz et d'électricité".

Fluvius assure avoir tenté de trouver une solution équilibrée. L'opérateur et les villes et communes flamandes "se présentent, avec cette mesure, comme des partenaires fiables dans cette crise énergétique", se targue-t-il.