Le syndicat neutre pour indépendants (SNI) s'est félicité lundi soir de l'attention portée à cette catégorie de travailleurs dans la déclaration de politique régionale wallonne. "Les entreprises ont besoin de la stabilité d'un gouvernement de plein exercice", explique Christophe Wambersie, secrétaire général Wallonie Bruxelles de cette organisation, qui pointe plusieurs avancées dans la bonne direction. Le SNI se montre ainsi positif quant à la volonté de la coalition PS-MR-Ecolo d'augmenter le taux d'emploi en Wallonie de 63,7% aujourd'hui à 68,7% d'ici 5 ans. Le Syndicat se réjouit également de l'accent mis sur la digitalisation des différents secteurs économiques.

L'organisation prévient par ailleurs qu'elle sera attentive à ce que le futur gouvernement tienne sa promesse en matière de réponse structurelle aux métiers en pénurie. "De nombreux indépendants, patrons de PME n'arrivent pas à recruter certains profils dans des métiers techniques tels que des bouchers, des carreleurs, etc." Tant les gouvernements wallon que francophone devront dès lors continuer à remédier à cette situation, plaide-t-elle, approuvant l'accent mis sur l'alternance comme filière d'excellence dans la déclaration de politique en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Le SNI perçoit positivement encore la refonte des aides aux entreprises (aide à l'investissement).

Le Syndicat insiste néanmoins sur "l'impérieuse nécessité" de continuer à développer un climat économique propice au développement des indépendants et des entreprises en Wallonie. "Il n'y a que comme cela que la Wallonie pourra atteindre son objectif en termes de hausse du taux d'emploi", conclut-il.