Proximus a annoncé, hier, l'augmentation de ses tarifs dès le 1e janvier prochain. Une hausse justifiée notamment par un investissement massif dans de nouvelles infrastructures comme la mise en place de la 5G.

Mais cette nouvelle hausse de prix ne plaît pas à Test Achats. L'organisation de défense des consommateurs estime d'ailleurs que l'opérateur est tellement libre dans ses opérations qu'il n'a plus besoin de justifier cette troisième hausse en trois ans.

Le communiqué de Test Achats est plutôt explicite : "En slalomant entre indexation, inflation, investissements, l’opérateur peut utiliser n’importe quel prétexte pour augmenter pour la 3ème fois de suite ses principaux tarifs".

Test Achats qui pointe également du doigt un paradoxe dans le chef de l'opérateur belge qui, parallèlement à ces hausses de prix, "distribue 95% de ses profits, ce qui correspond à 513 millions pour l'exercice 2018. Seule une situation de monopole ou de duopole permet des hausses successives de cette ampleur", poursuit l'organisation qui estime que la Belgique a une part de responsabilité dans la situation.

"L’Etat belge, principal actionnaire de Proximus, joue un drôle de rôle depuis des années, avec à la clé un conflit d’intérêt très coûteux pour le consommateur. La solution: ou bien l’Etat belge sort (le cas échéant progressivement) pour lever ce conflit et clarifier une situation malsaine, soit il réinvestit le dividende dans l’infrastructure et les réseaux pour améliorer l’accès technique et financier".

Pour rappel, les abonnés Proximus seront presque tous impactés par la hausse des prix prévue au 1e janvier.

Les forfaits Tuttimus, Minimus et Familus augmentent de nouveau de 1 euro à 1,5 euros par mois.

Le forfait Familus en 2016 coûtait 67 euros par mois. Il coûtera au 1e janvier 2020 70,50 euros par mois. 

La téléphonie fixe va également augmenter de 0,50€ pour les forfaits mensuels et de près de 2€cents/appel ou connection, y compris le fameux tarif social.

Test Achats rappelle qu'il est par ailleurs possible de comparer les prix via son site testachats.be/telecom.