La Banque centrale européenne a autorisé ce mardi les banques à verser de nouveau des dividendes sans qu'ils excèdent 15 % de leurs bénéfices cumulés des années 2019 et 2020, les invitant cependant à la prudence en pleine pandémie du coronavirus. 
"Toutes les banques", soit 113 établissements surveillés par le superviseur unique lié à la BCE, doivent "envisager de ne pas distribuer de dividendes en espèces" ni "procéder à des rachats d'actions", ou bien "limiter ces distributions" et ce "jusqu'au 30 septembre 2021", selon un communiqué.