Quelques gestes simples peuvent faire baisser la facture.

Quand on se renseigne pour savoir quel moyen de chauffage est le plus écologique, plusieurs systèmes offrent des performances relativement similaires. Difficile donc de proposer LA solution idéale, d’autant plus que cela dépend toujours du bâtiment concerné. Toutes les habitations ne permettent pas d’installer du chauffage au sol ou encore une pompe à chaleur. C’est d’ailleurs pour cela que les chaudières au gaz restent dans le top des ventes, avec un système universel qui convient à toutes les maisons et tous les portefeuilles.

Mais, au final, la clé réside avant tout dans l’isolation de son habitation. " Quel que soit le système installé et envisageable dans une maison neuve ou ancienne, les gains seront toujours plus importants avec une bonne isolation, nous indique un architecte. Les maisons passives en sont le meilleur exemple puisque tout est imaginé pour garder la chaleur ambiante, sans posséder d’installation. "

Beaucoup de choses à faire au niveau privé donc, mais les entreprises ne sont pas en reste. Ainsi, le chauffage et la climatisation des bâtiments et des sites industriels représentent la moitié de la consommation énergétique au sein de l’Union européenne. Dans le secteur résidentiel, une étude menée par l’Energy Saving Trust révèle qu’en baissant le chauffage de 1°C on peut réduire de 90 € la facture d’énergie annuelle d’un ménage. En outre, grâce aux thermostats intelligents, on peut économiser jusqu’à 33 %, en chauffant uniquement les maisons et les pièces lorsqu’elles sont réellement occupées.