La commission des Affaires sociales de la Chambre a voté mercredi après-midi en faveur d'une proposition de loi écologiste visant à introduire un droit à des allocations de chômage temporaires pour les pensionnés de 65 ans et plus dans le contexte de la pandémie de coronavirus.

En principe, les personnes de 65 ans et plus qui ont pris leur pension et perçoivent un revenu complémentaire comme employé n'ont pas droit à une allocation de chômage temporaire, explique Ecolo dans un communiqué. Il s'agit souvent de personnes qui complètent leur pension particulièrement basse avec ce revenu. En raison de la crise du coronavirus, beaucoup de ces pensionnés ont perdu leur revenu complémentaire.

"Le non-octroi du chômage temporaire à ces pensionnés contrastait avec l'octroi d'allocation que deux profils similaires perçoivent pendant la crise du coronavirus. D'une part, les pensionnés de moins de 65 ans ont bien droit à des allocations de chômage temporaire pour les mois de février à juin 2020. D'autre part, le gouvernement fédéral a décidé d'élargir le droit passerelle aux pensionnés de 65 ans et plus ayant un revenu complémentaire issu d'une activité d'indépendant temporairement interrompue", détaillent les verts.

"Cette situation fragilisait encore un peu plus les pensionnés aux revenus modestes. Nous, écologistes, nous réjouissons d'avoir réussi à trouver un accord pour mettre fin à cette situation particulièrement injuste et à trouver une solution concrète pour éviter à cette catégorie de la population de basculer dans la pauvreté", commente Marie-Colline Leroy, députée fédérale et présidente de la commission des Affaires sociales de la Chambre, citée dans le communiqué.