La Fédération belge du secteur financier met en garde contre la nouvelle forme de fraude touchant les clients des banques: l’arnaque bancaire par téléphone.

Alors que pendant longtemps les fraudeurs ont approché leurs victimes par le biais de SMS, e-mails et autres contacts sur les réseaux sociaux, la mode est désormais au coup de fil. 

Dans le détail, explique Febelfin, les escrocs se font passer pour des employés de la banque du client et opèrent alors selon deux scénarios : soit ils annoncent au client que sa banque rencontre des problèmes de sécurité et lui demandent de transférer son argent vers un compte "sûr"; soit ils demandent au client ses codes bancaires personnels et pillent ainsi eux-mêmes le compte de leurs victimes.

Alors que Febelfin a noté une forte hausse d'arnaques selon ce modus operandi, la fédération rappelle que "jamais une banque ne demandera de codes bancaires par téléphone et n'appellera jamais ses clients pour leur demander de transférer de l'argent. Toute personne qui s’entend présenter une telle demande doit avoir conscience qu'il s'agit d'une arnaque et qu'elle va se retrouver escroquée."

"Il n'y a qu'une seule mise en garde qui vaille vraiment : quiconque est invité à transmettre ses codes ou à transférer son argent vers un autre compte doit avoir conscience qu’il s’agit d’une arnaque", insiste Febelfin, qui rappelle par ailleurs - dans l'éventualité où en lisant ces lignes vous prendriez conscience que avez été victime d'une arnaque, que les démarches à suivre sont très simples : appeler Card Stop au 070 344 344, contacter votre banque au plus vite et déposer plainte auprès de la police.