La bière sans alcool tout comme le pommeau de douche font leur entrée dans le panier de la ménagère. 

Leur prix entrera désormais en ligne de compte pour déterminer l'indice des prix à la consommation et donc l'inflation. Celle-ci permet à son tour d'évaluer quand les salaires et les allocations doivent être augmentés. 

A l'inverse, le téléphone fixe sans fil et l'abonnement au banc solaire sortent du panier car leur poids est devenu négligeable. Pour qu'un produit ou service soit repris dans le panier, il faut en effet qu'il pèse d'une certaine manière dans les dépenses des ménages. L'indice des prix à la consommation est actualisé chaque année.

La ministre de l'Économie, Nathalie Muylle (CD&V), a approuvé les adaptations avancées cette année par la Commission de l'indice, composée des partenaires sociaux et d'académiciens. Huit nouveaux produits et services font donc leur entrée: à la bière sans alcool et au pommeau de douche s'ajoutent le chemin de table, le nettoyage dentaire, les pneus hiver (pose et stockage), la pension pour animaux, le parapluie et les lunettes de soleil.

La méthode de mesure du prix du loyer, élément important dans le panier de l'indice, a aussi été affinée. Jusqu'à présent pour capter l'évolution des prix des logements sur le marché locatif privé, on utilisait un échantillon de logements en location d'environ 2.000 logements, mais cette méthode n'était pas optimale.

Dès cette année, le calcul s'effectuera à partir de la banque de données complète de l'administration générale de la Documentation patrimoniale du SPF Finances. Chaque année, 200.000 nouveaux contrats de location y sont enregistrés, explique le cabinet de Mme Muylle dans un communiqué.