Le marché belge des fonds a poursuivi son redressement au quatrième trimestre de 2020 et a récupéré toutes les pertes de cours enregistrées début 2020 en raison de la pandémie de Covid-19, indique mercredi l'Association belge des asset managers (Beama). L'actif net des fonds commercialisés publiquement en Belgique a augmenté de 15,2 milliards d'euros, soit de 7,0%, au cours du quatrième trimestre de 2020. Les fonds commercialisés publiquement en Belgique pesaient ainsi 231,7 milliards d'euros fin décembre 2020. Sur l'ensemble de l'année, l'actif net des fonds commercialisés publiquement en Belgique a augmenté de 5,5%, soit 12,1 milliards d'euros. L'essentiel de ce montant provient des souscriptions nettes (11,4 milliards d'euros), précise la Beama.

Sur l'ensemble de l'année 2020, les fonds obligataires sont ceux qui ont le plus progressé en termes relatifs, avec une croissance de 9,8%, note-t-on. Par contre, la croissance absolue la plus forte a été notée au niveau des fonds d'actions, avec une hausse de 5,3 milliards d'euros, suivis par les fonds mixtes.

La Beama souligne encore que les fonds d'épargne-pension ont enregistré durant le quatrième trimestre de 2020 une hausse de 1,5 milliard d'euros, soit 7,3%. Fin décembre 2020, l'actif net des fonds d'épargne-pension représentait 22,3 milliards d'euros. "Ce faisant, ces fonds dépassaient, fin décembre 2020, de 0,9 milliard d'euros l'encours commercialisé de fin 2019, qui représentait leur précédent record historique. Bref, les fonds d'épargne-pension confirment un nouveau record d'encours commercialisé", commentent les gestionnaires d'actifs.

Sur base d'indications provisoires pour le premier trimestre de 2021, la Beama estime que le redressement de l'actif net du secteur belge des fonds devrait se maintenir cette année.