Le nombre de travailleurs qui bénéficient d'un avantage extra-légal sous forme de chèque-repas a augmenté de 20% en cinq ans.

C'est ce que révèlent les chiffres de VIA, la fédération des émetteurs de titres-repas, cités dans Le Soir ce mercredi.

Un travailleur sur deux bénéficie de chèques-repas, soit 2,05 millions d'employés. En 2019 seulement, le nombre d'entreprises ayant intégré ces titres-repas dans leur package salarial est passé de 70.000 à 75.000. Le succès de la formule s'explique notamment par le fait que le chèque-repas est non imposable dans le chef du travailleur. 

Si la croissance est continue depuis des années, elle a été surtout été forte au tournant 2015, année où les chèques-repas électroniques ont fait leur apparition. Depuis, la croissance tend à ralentir (50.000 nouveaux bénéficiaires en 2019) mais elle devrait se poursuivre, estime Olivier Bouquet, président de VIA. 

La fédération a réalisé une enquête auprès de 1.000 travailleurs, 548 employeurs et 187 commerçants qui indique un taux de satisfaction en croissance et supérieur à 80% pour ces trois groupes. 

Le sondage montre également que le chèque-repas joue un rôle important en matière de pouvoir d'achat puisque 43 % des sondés affirment qu'il est "nécessaire à leur équilibre budgétaire".