Le conseil des ministres a donné vendredi son feu vert à des projets de loi sur la reconnaissance de l'aidant proche et la possibilité pour celui-ci d'accéder à un congé rémunéré. 

Les aidants proches sont des parents, enfants, conjoints ou proches qui se dévouent pour une personne malade ou handicapée en situation de grande dépendance. Plus de 600.000 personnes seraient dans ce cas de figure en Belgique. Jusqu'à présent, elles ne bénéficiaient toutefois pas de soutien, ni d'indemnisation.

Cette situation a été dénoncée à plusieurs reprises par l'asbl Aidants Proches, qui n'a eu de cesse de rappeler qu'un texte adopté dès 2014 prévoyait d'y remédier.

En vertu de l'arrêté royal porté par la ministre des Affaires sociales Maggie De Block (Open Vld) et approuvé ce vendredi, un proche qui accompagne une personne en perte d'autonomie pourra désormais se faire reconnaitre officiellement comme "aidant proche" par sa mutuelle et accéder à un congé rémunéré.

Les mutualités délivreront les reconnaissances sur la base d'une demande. Elles contrôleront au préalable le respect de certaines conditions par les ayants droits.

Pour les aidants proches reconnus, le congé à temps plein pour assistance médicale sera étendu de 12 à 18 mois. Le nouveau statut allègera également la charge administrative.

Un autre arrêté émanant de la ministre de l'Emploi, Nathalie Muylle (CD&V), qui prévoit quant à lui le droit au congé thématique pour aidants proches aux agents statutaires des autorités fédérales et des entreprises publiques autonomes, a également été approuvé.

Les deux projets doivent encore être transmis pour avis au Conseil d'Etat.