Une combinaison de vent soutenu et d'une faible demande a de nouveau poussé les prix de l'électricité en territoire négatif en Belgique. 

Sur le marché à court terme (marché day-ahead), les prix sont tombés sous zéro pendant quelques heures durant la nuit de dimanche à lundi, confirme-t-on chez Elia, le gestionnaire du réseau haute tension. Entre-temps, les prix sont toutefois redevenus positifs.

Cette incursion des prix de l'électricité en territoire négatif est due à une combinaison de facteurs. Le vent et les centrales nucléaires ont alimenté l'offre tandis que la demande, en ces temps de crise de coronavirus, et d'autant plus durant la nuit, est plus faible qu'à l'accoutumée.

Vendredi dernier, Elia a fait état d'une légère hausse de la consommation d'électricité au cours de la semaine dernière. Mais la consommation était encore inférieure de 11% par rapport au niveau normal.

Il n'est pas rare que les prix de l'électricité soient brièvement négatifs sur le marché à court terme mais cela a été le cas à de plus nombreuses reprises depuis la crise du coronavirus.

La baisse des prix sur les marchés de l'électricité est également une bonne nouvelle potentielle pour le consommateur. Selon la Creg, les produits à prix fixe (55 à 60% des ménages) ont vu leur prix diminuer en moyenne de 13% pour l'électricité entre avril 2019 et avril 2020. S'agissant des produits variables, leurs prix ont diminué de 18% pour l'électricité.