Si l'on exclut les refinancements, le nombre de demandes de crédit en 2020 a certes diminué d'environ 11 % par rapport à 2019, mais il a augmenté de plus de 3 % par rapport à 2018. En montant, il y a eu une diminution d'à peine 0,6 % par rapport à 2019, et même une augmentation de 16 % par rapport à 2018.

En 2020, toujours en excluant les refinancements, ce sont finalement près de 234.000 contrats de crédit hypothécaire qui ont été conclus pour un montant total de près de 33,5 milliards d'euros. C'est beaucoup moins qu'en 2019, mais cette année était aussi une année exceptionnelle du fait de la suppression imminente du woonbonus (bonus logement) en Flandre à la fin de 2019.

La comparaison avec cette année en particulier est donc difficile. 2020 se situe à peu près au même niveau que 2018, qui était également une année record à l'époque. L’octroi de crédit a surtout rattrapé son retard au cours du dernier trimestre de 2020. Plus de 74.000 crédits ont été accordés (hors refinancements) pour un montant total de 11,3 milliards d'euros.

Des taux très bas tout au long de l'année

La suppression du bonus logement (woonbonus) en Flandre à la fin de l'année 2019 et le fait que, par conséquent, de très nombreux emprunteurs ont avancé leurs projets de financement (achat, construction et rénovation) en fin de cette année afin d’encore pouvoir bénéficier avec certitude du régime favorable du woonbonus encore en vigueur à cette époque en Flandre se sont traduits par un octroi de crédit exceptionnellement élevé en 2019 et ont en conséquence abouti à un net tassement de cet octroi de crédit au premier trimestre de 2020.

Du fait de la crise du coronavirus et des mesures gouvernementales allant de pair, telles que l'interdiction des déplacements non essentiels, la fermeture de secteurs non essentiels, etc., l’octroi de crédits hypothécaires a également été fortement réduit au cours du deuxième trimestre. Au troisième trimestre, le marché de l’immobilier et la demande de crédits hypothécaires se sont rétablis, et cette demande accrue s’est pleinement traduite dans les chiffres relatifs aux crédits octroyés au cours du dernier trimestre de 2020.

Tout au long de l’année 2020, et donc également au cours du dernier trimestre, les emprunteurs ont pu profiter des taux très bas des crédits hypothécaires. Sur la base des chiffres publiés par la Banque Nationale de Belgique, ces taux oscillaient en novembre entre 1,38 % (pour les crédits à taux variable avec une période initiale de fixité du taux de plus de 5 ans et jusqu’à 10 ans) et 1,98 % (pour les crédits avec une période initiale de fixité du taux de plus d’1 an et de moins de 5 ans).

"La crise du coronavirus a fait de l’année passée une année exceptionnelle, déclare Ivo Van Bulck, secrétaire général de l'Union professionnelle du crédit. Mais, en dépit de tous les obstacles que cela a entraîné, le secteur du crédit a continué à soutenir les consommateurs dans la réalisation de leurs projets de logement, qui ont pris beaucoup d'importance du fait du renforcement du télétravail et de la limitation des contacts."