Libre Eco week-end | Le dossier

Quels placements choisir en ces temps de taux d’intérêt au plancher voire négatifs ? La Libre Eco week-end a sondé un certain nombre d’institutions, y compris de la finance éthique et durable, sur base de profils différents (bon père ou bonne mère de famille, un(e) jeune qui se lance dans la vie, un(e) retraitée).

Force est de constater que les fonds patrimoniaux, branche 23 et l’épargne-pension sortent grands gagnants du sondage. En revanche, pas une institution ne relève des placements alternatifs (et certes assez marginaux) comme le crowdlending aux rendements plus élevés mais au risque tout aussi élevé.

Les fonds patrimoniaux permettent d’investir en actions sur base diversifiée tant d’un point de vue sectoriel que géographique. Le livret d’épargne n’est recommandé qu’en cas de besoin de cash dans un délai assez proche.

Car, comme le souligne Nicolas Claeys, coordinateur de Test-Achats invest, "pour espérer augmenter son pouvoir d’achat à long terme, il faut prendre des risques. Mais cela impose une certaine discipline. Sur une période de 10 à 20 ans, les marchés boursiers ont tendance à augmenter."

Autrement dit : il faut garder le cap. Pas question de se lancer dans les placements en actions si on est d’une nature inquiète. Il faut veiller à diversifier ses placements, on ne le dira jamais assez. Et, pour Nicolas Claeys, les banques "n’ont pas faux en conseillant des fonds. Les fonds mixtes peuvent très bien faire l’affaire." Ce qui veut dire qu’il ne faut pas se précipiter sur n’importe quel fonds ou se focaliser sur un fonds investi, par exemple, uniquement en biotech, secteur à haut risque.

Il faut aussi faire attention aux coûts. Certaines banques sont plus chères que d’autres sans pour autant offrir des meilleurs rendements.

Il ne faut pas non plus se faire d’illusion : les produits qui offrent un capital garanti (comme les produits structurés) affichent une forte probabilité de rendement faible. Car, comme le dit Nicolas Claeys, "il n’y a pas de miracle."

>> Notre dossier : Comment réveiller votre épargne en période de taux négatifs