Adrien L., à l’heure actuelle, quel est l’impact du Covid sur le monde du crédit à la consommation et du prêt hypothécaire ?

“Tout d’abord, une réflexion générale : en période de crise, les Belges épargnent, et ils empruntent moins. Si l’on en croit le dernier rapport de la Banque Nationale de Belgique, certaines tendances émergent depuis la crise du Covid. Les résultats portent sur la période allant de septembre 2019 à septembre 2020.”

À ce propos, quels sont les chiffres concernant le remboursement des prêts immobiliers et des prêts personnels ?

“Nous observons une baisse de – 9% de nouveaux crédits immobiliers contractés en Belgique. Les Belges se sont montrés plus frileux pour financer un bien entre septembre 2019 et septembre 2020, ce qui est tout à fait logique étant donné la conjoncture. Les conditions d’obtention de prêt se sont aussi rigidifiées.

En ce qui concerne le volume de prêts personnels contractés, la chute est encore plus importante, puisque nous enregistrons une baisse de -19,1 % sur la même période. Pour rappel, ceux-ci regroupent les prêts auto, les crédits à la rénovation, et le regroupement de crédits.

Y a-t-il eu plus de crédits impayés ?

En ce qui concerne le nombre d’emprunteurs défaillants, les résultats sont plutôt étonnants… En effet, on aurait pu croire, avec la perte de revenus liée au Covid, que les défauts de paiements seraient plus nombreux, mais il n’en est rien. Cela peut paraître paradoxal, mais toujours selon l'étude réalisée par la Banque Nationale de Belgique, on observe une diminution du nombre d’emprunteurs défaillants de l’ordre de 5,4% pour les crédits à la consommation, et de l’ordre de 3,4% pour les crédits hypothécaires. Cela s’explique par différents facteurs. Le premier est lié au durcissement des conditions d’octroi des crédits : les banques sont devenues plus exigeantes en termes de garanties et de niveau de revenus. Elles encourent donc moins de risques pour le remboursement de leurs crédits en cours. Par ailleurs, les retombées économiques du Covid ne se font pas encore sentir, mais cela devrait être davantage observable en 2021. Il ne faut pas oublier que certains organismes bancaires ont octroyé une suspension de six mois de crédit hypothécaire aux indépendants pouvant prouver une baisse de revenus…”

Que conseillez-vous aux personnes désireuses de contracter un prêt personnel ou un crédit hypothécaire à l’heure actuelle ?

“Je les inviterais toujours à rencontrer des professionnels, mais aussi à s’informer en amont et en profondeur. Sur le web, vous pourrez vous familiariser en toute transparence à la mécanique du crédit.

Par exemple, pour répondre à la question “Combien puis-je emprunter avec mon salaire?”, utilisez des outils de calcul de capacité d’emprunt ou de taux d’endettement comme celui proposé par Mistercredit.be.

Et pour la question “Où trouver le prêt au meilleur taux en Belgique ?”, dirigez-vous vers un site de comparaison pour faire une simulation de prêt personnel ou de crédit immobilier.

“Pour trouver votre prêt au meilleur taux en Belgique, pensez simplement à faire vos recherches sur Google avec les mots “comparer”, “comparatif”, “comparateur”

© Google

© Google

Pourriez-vous nous donner un cas concret de prêt auto contracté dans les meilleures conditions au taux le plus compétitif du marché ?

“Oui, tout à fait ! Imaginons un couple : Aurélien et Marie. Ils ont un projet de financement de 15 000 euros pour un véhicule neuf. Ils contactent en premier lieu leur agence de proximité. Leur conseiller leur propose non pas un prêt personnel sans justificatif de paiement généralement aux alentours de 5.95% mais un taux préférentiel à 3,59% si cet emprunt est contracté sous un prêt auto avec justificatif. Dans un second temps, après avoir tapé « prêt auto » sur un moteur de recherche Internet, ils y découvrent la banque Cetelem qui affiche un taux à 1,99%. S’ils sont éligibles, ils ont déjà économisé 329,96 euros.

Si le couple modifie sa recherche par « comparatif prêt auto », il arrivera sur des comparateurs. Il y trouvera une offre encore plus alléchante : celle de beObank à 1,29%. Cette banque offre en complément la possibilité d’emprunter jusqu’à 120% du prix d’achat afin de pouvoir financer l’assurance responsabilité civile, la taxe de mise en circulation et l’assurance solde restant dû. Chez beObank ce prêt auto revient à des mensualités de 213,83 euros pour un total d’intérêts de 264,02 euros (la somme empruntée étant de 10 000 euros sur 48 mois). S’ils n’avaient pas consulté Internet ou même une plateforme de comparaison, leur banquier de quartier leur aurait proposé un taux de 3,59% (le plus élevé de la liste), proposant des mensualités de 223,70 euros/mois et des intérêts totaux de 737,77 euros.

Entre le meilleur taux du marché 1,29% présenté par Simulationpret.be et celui initialement proposé par leur conseiller à 3,59%, Aurélien et Marie ont tout de même économisé 473,75 euros, et ce, en moins d’une minute. Il en aurait été de même, à quelques nuances près, pour un prêt travaux ou un rachat de crédit.”

Auriez-vous également un exemple de bonnes pratiques en amont de la signature prêt hypothécaire ?

“Oui, reprenons notre couple : Aurélien et Marie. Après avoir financé leur nouveau véhicule, ils décident d’acheter une maison. Là aussi, ils commencent par consulter des sites d'actualités sur les tendances actuelles quant aux taux pratiqués et prennent aussi le temps de s'informer sur le site Simulationpret.be* afin d’obtenir des infos complémentaires sur leur emprunt hypothécaire. Ils y trouvent un outil pour faire une simulation de prêt hypothécaire et obtenir un tableau d’amortissement personnalisé avec un prévisionnel de remboursement détaillé. Celui-ci porte sur un remboursement de 100 000 euros sur 20 ans à 2%. Grâce à ces informations, Aurélien et Marie sont plus alertes sur le sujet avant de consulter la banque ou le courtier de leur choix.”

*Simulationpret.be n’est pas un organisme préteur et ne dépend d’aucuns organismes bancaires ou établissements de crédit. Nous nous efforçons de mettre à jour les taux d’intérêt que nous vous communiquons. Ces taux sont présentés à titre indicatif. Avant de remplir votre demande de prêt en ligne (gratuitement et sans aucun engagement), référez-vous bien au taux proposé sur le site de l'organisme bancaire en question.

Attention, emprunter de l'argent coûte de l'argent.