Entre les mois de mars et de novembre 2020, 1 911 021 demandes de droits passerelles (tous types confondus) ont été traitées pour un montant de près de 3 milliards d'euros, a annoncé mercredi le cabinet de David Clarinval (MR) dans un communiqué. De manière générale, le nombre de demandes adressées aux caisses d'assurances sociales a explosé en 2020.

Ainsi, le nombre de demandes traitées par ces organismes a été multiplié par 225 entre 2019 (11 540 demandes) et 2020 (2 600 461 demandes - tous types de demandes confondues). Le nombre de paiements effectués, quant à lui, a été multiplié par 2 122 entre 2019 (902 paiements) et 2020 (1 914 907 paiements). Les contacts entre caisses et affiliés se sont donc également intensifiés : 3 229 267 mails entrants en 2020 contre 1 915 225 en 2019, 1 560 788 appels entrants en 2020 contre 905 006 en 2019.

Un projet de loi voté à la Chambre la semaine dernière permettra à l'Institut national d'assurances sociales pour travailleurs indépendants (Inasti) d'octroyer aux caisses d'assurances sociales, de manière exceptionnelle, des avances d'un montant maximum de 35 millions d'euros en matière de frais de gestion pour couvrir leurs pertes de recettes, rappelle le ministre des PME et des Indépendants.

Ces avances seront remboursées progressivement en 2021 et 2022, au fur et à mesure que les caisses d'assurances sociales recevront le paiement des cotisations 2020 reportées.

"Derrière ces chiffres qui donnent le tournis se trouvent nombre de professionnels, qui ont donné leur temps sans compter à leurs missions de crise. Qui ont accumulé la fatigue et été le réceptacle de la détresse des indépendants en difficultés avec lesquels ils ont été en contact au quotidien", salue David Clarinval dans le communiqué. "Lorsque je regarde les chiffres et le travail colossal qui se cache derrière ceux-ci, je ne peux que constater que les caisses d'assurances sociales ont pratiquement réalisé l'impossible en 2020. Je tire mon chapeau à toutes ces personnes et les remercie mille fois", ajoute Koen Mortier, directeur général de l'Acasti, l'Association des Caisses d'Assurances sociales des Travailleurs indépendants, qui a rencontré le ministre lundi pour discuter de ce bilan.