Ces sociétés ne sont, en outre, pas autorisées à fournir des services d'investissement sur le territoire belge. Les sociétés visées sont Bruckhaus Quist, Daltium et EMW Capital, à propos desquelles l'autorité financière déconseille très fortement de donner suite à leurs offres de services financiers et d'effectuer tout versement sur un compte bancaire qu'elles communiqueraient.

En outre, selon les informations dont la FSMA dispose, ces sociétés pourraient être des "boiler rooms", une forme de fraude qui consiste généralement à contacter des consommateurs pour leur proposer d'acheter des actions ou d'autres produits financiers.

Très forte pression

"En général, le consommateur est attiré au moyen d'un premier investissement, d'un montant limité, qui s'avère très vite rentable. Par la suite, il est demandé au consommateur d'investir chaque fois davantage", explique la FSMA. "Lorsque le consommateur souhaite récupérer son argent, cela s'avère impossible sans versements complémentaires et/ou les nouveaux investissements commencent à être déficitaires. Les escrocs soumettent le consommateur à une très forte pression, le poussant à verser toujours plus d'argent (d'où l'appellation anglaise de "boiler room"). Au final, le consommateur ne récupère jamais les montants investis."

L'autorité financière prodigue ainsi quelques conseils pour éviter d'être victime de ces pratiques: "Vérifiez toujours l'identité de la société qui vous offre des services financiers (...) Vérifiez si la société dispose d'un agrément (...) Consultez les mises en garde publiées sur les sites internet de la FSMA" ainsi que ceux des autorités de contrôles internationales. Elle rappelle également quelques réflexes de bon sens: se méfier des appels non sollicités, des demandes de transferts d'argent vers des pays sans aucun rapport avec la société, des promesses de gains mirobolants, exiger des informations claires et compréhensibles...