Wall Street, emmenée par le Nasdaq, finit dans le vert

Selon des résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average s'est adjugé 5,71 points, à 16.851,84 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 18,88 points, à 4.397,93 points.

AFP
Wall Street, emmenée par le Nasdaq, finit dans le vert
©AP

La Bourse de New York a terminé en légère hausse vendredi après avoir hésité pendant la majeure partie de la séance, faute d'élément incitant les courtiers à s'impliquer franchement: le Dow Jones a gagné 0,03% et le Nasdaq 0,43%.

Selon des résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average s'est adjugé 5,71 points, à 16.851,84 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 18,88 points, à 4.397,93 points.

L'indice élargi S&P 500 s'est quant à lui apprécié de 0,19% ou 3,74 points, à 1.960, 96 points.

"Vendredi d'été, pas de données économiques majeures, sans événement particulier: la journée a été très tranquille", a commenté Steven Rosen de la Société Générale.

"Les investisseurs lisent le journal et surveillent ce qui se passe en Europe avec l'Ukraine, et au Moyen-Orient, et ils restent prudents. Beaucoup ont aussi probablement pris un jour de congé", a relevé de son côté Jack Ablin de BMO Private Ban.

Les indices ont bien enregistré un léger rebond en fin de séance, "reflet de flux typiques de fin de mois", a remarqué Steven Rosen.

Mais plus tôt dans la séance, les indices n'avaient pratiquement pas réagi à la diffusion de la seule statistique de la journée: l'estimation finale de l'indicateur établi par l'Université du Michigan qui a fait état d'une légère progression du moral des ménages américains en juin.

Les investisseurs avaient été un peu refroidis jeudi par le fait que les dépenses des ménages n'aient progressé que de 0,2% en mai alors que leurs revenus ont dans le même temps augmenté de 0,4%. Un signal négatif dans un pays où la consommation est le moteur de la croissance.

Des propos prononcés jeudi par le président de l'antenne de la Réserve fédérale de St-Louis, James Bullard, ont aussi "continué à brider l'enthousiasme des courtiers", selon les analystes de Charles Schwab.

Ce responsable de la banque centrale américaine a en effet suggéré que les taux d'intérêt pourraient remonter un peu plus tôt qu'attendu actuellement par les acteurs du marché, une éventualité qui fait toujours frissonner un peu les investisseurs.

Le marché obligataire a reculé. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a progressé à 2,532% contre 2,525% jeudi soir, et celui à 30 ans à 3,365% contre 3,344% la veille.