En 2018, 41.54 millions de tonnes de marchandises ont été transportées sur le réseau navigable wallon, soit l'équivalent de 2.000.000 de camions, indique lundi le Service public de Wallonie Mobilité et Infrastructures. Il s'agit du deuxième meilleur résultat de ces cinq dernières années, après 2017 qui avait vu passer plus de 42.14 millions de tonnes sur ses voies navigables. Après un premier semestre supérieur aux autres années, le deuxième a tempéré le résultat annuel. "L'explication de cette baisse de performance est probablement à chercher dans la sécheresse exceptionnelle qui a sévi durant la seconde moitié de l'année, même si le réseau navigable wallon est resté globalement opérationnel durant cette période. Il n'en allait cependant pas de même dans d'autres pays de l'Europe du Nord (bassin du Rhin, par exemple), ce qui a sans doute pu avoir pour effet une réduction des exportations vers ces pays et l'Est de l'Europe", souligne le SPW.

2018 a confirmé la diversification accrue du type de marchandises transportées par la voie d'eau, avec notamment les marchandises à haute valeur ajoutée comme les conteneurs EVP (équivalent vingt pieds). L'an dernier, ils étaient plus de 116.000 à avoir été transbordés en Wallonie (+19.90% par rapport à 2017). Les produits agricoles (+7.55%) et les produits métallurgiques issus de la phase à froid (+5.61%) sont les autres catégories de marchandises qui progressent.

Le réseau wallon compte 451 kilomètres de voies navigables utiles au transport de marchandises.