Journée rouge pour les Bourses européennes, le DAX chute de 1,10 %

Après un début de semaine en fanfare, les Bourses européennes accusent le coup ce mercredi. Le DAX, en tête de la chute, perdait 1,10 %.

Journée rouge pour les Bourses européennes, le DAX chute de 1,10 %
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de Bruxelles, qui a longtemps tenté de résister, rejoignait ses voisins dans le rouge et perdait finalement 0,46 % à 3.837,70 points avec 12 de ses éléments en baisse, WDP (28,88) étant stationnaire. Barco (18,95) reculait finalement de 2,22 %, Umicore (47,03) et Aperam (34,90) de 1,96 et 1,88 %. KBC (58,68) et Ageas (45,68) perdaient 0,44 et 1,06 %.

La Bourse de Paris a fini en légère baisse de 0,36%, dans un marché qui, faute de nouvelles majeures sur le front épidémique, reportait son attention sur la hausse des rendements obligataires, avant la publication des minutes de la Fed.

L'indice vedette CAC 40 a cédé 20,69 points à 5.765,84 points, au lendemain d'une clôture stable.

"En l'absence de nouvelles sur le front de l'épidémie et des vaccins, la situation ayant l'air de se stabiliser à peu près partout", les investisseurs "commencent à se soucier un peu de la remontée des taux d'intérêt" à l'oeuvre aux États-Unis et en Europe, reflet d'anticipations d'une inflation en hausse, note auprès de l'AFP Daniel Larrouturou, gérant actions de Dôm Finance.

Aussi, la publication, dans la soirée, du compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Banque centrale américaine (Fed) devrait-il être scruté de près.

Outre-manche, la Bourse de Londres retombait également après un très bon début de semaine, le FTSE-100 abandonnant 0,56 %. La Bourse de Francfort vivait une journée particulièrement mauvaise, le DAX perdant 1,10 %.

Valeurs de clôture du 17 février 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 53,31 (53,26)
  • Ackermans - 127,40 (128,30)
  • Aedifica + 103,80 (102,20)
  • Ageas - 45,68 (46,17)
  • Aperam - 34,90 (35,57)
  • arGEN-X - 302,20 (302,40)
  • Barco - 18,95 (19,39)
  • Cofinimmo + 131,20 (130,80)
  • Colruyt - 50,66 (50,68)
  • Galapagos + 69,98 (69,00)
  • GBL - 83,96 (85,38)
  • ING + 8,93 (8,91)
  • KBC - 58,68 (58,94)
  • Proximus + 17,76 (17,33)
  • Sofina - 289,50 (297,50)
  • Solvay - 96,20 (96,84)
  • Telenet + 34,74 (34,56)
  • UCB - 86,42 (87,08)
  • Umicore - 47,03 (47,97)
  • WDP = 28,88 (28,88)

L'avis du Broker pour ING, X-Fab et Euronav

ING (+0,2 % à 8,93 euros) a continué de bénéficier de nombreuses révisions favorables, suite à l’annonce d’excellentes perspectives bénéficiaires pour l’exercice en cours. Goldman Sachs (« acheter ») est ainsi passé de 10,7 vers 11,6 euros, contre une hausse de 11,6 vers 13,3 euros chez Kepler Cheuvreux (« acheter »). Chez ce dernier courtier, l’analyste souligne qu’ING reste une de ses idées préférées pour les prochains mois, « avec un rendement attractif et la possibilité de reprendre un programme de rachat d’actions lorsque la Banque Centrale Européenne lèvera ses restrictions ».

X-Fab (-7,1 % à 7,35 euros) a vu ses objectifs relevés à deux reprises durant les dernières séances, vers 8,7 euros chez Berenberg (« acheter ») et vers 8,5 euros chez KBC Securities (« acheter »). Ces révisions font suite à l’annonce des résultats pour l’exercice 2020. « Nous attendons une croissance du chiffre d’affaires de l’ordre de 10% par an jusqu’en 2023, une tendance qui sera soutenue par la normalisation de l’activité dans le secteur automobile », souligne KBC Securities. Chez Berenberg, l’analyste indique que X-Fab sort de la crise en bonne condition, après avoir abaissé sa base de coûts durant les derniers trimestres.

Euronav (-1,2 % à 7,79 euros) a été remonté de « vendre » vers « acheter » chez Cleaves Securities, avec un objectif fixé à 9,9 euros. L’analyste s’attend à un fort redressement de la demande pour le transport pétrolier lorsque les économies commenceront à sortir de la pandémie. « Dans le même temps, la croissance de la flotte devrait rester modérée ». Euronav a également vu son objectif grimper de 10,5 vers 12,4 euros chez Kepler Cheuvreux, avec un avis maintenu à « acheter ».

Sur le même sujet