L’œil du marché : "La force de la reprise devrait encore porter les marchés dans les mois à venir"

Après une semaine faite de hauts et de bas, les Bourses européennes ouvraient dans le rouge ce lundi.

L’œil du marché : "La force de la reprise devrait encore porter les marchés dans les mois à venir"
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de Paris reculait de 0,61%, soumise comme la semaine précédente aux craintes d'une hausse de l'inflation et d'un resserrement monétaire des banques centrales si la situation sanitaire et économique devait se normaliser.

L'indice CAC 40 reculait de 60,61 points à 5.712,94 points vers 10H10 (09H10 GMT), après une semaine en dents de scie aboutissant à une hausse hebdomadaire de 1,23 %.

Le marché demeure refroidi par les hausses de taux d'intérêt sur le marché obligataire qui traduisent les anticipations de reprise économique et d'inflation.

"La force de la reprise devrait encore porter les marchés dans les mois à venir, mais la réaction du marché obligataire peut s'avérer une contrainte si jamais la vitesse de la montée des taux d'intérêt était trop rapide", affirme Sebastian Paris Horvitz stratégiste chez LBPAM.

Cette montée peut pousser à des arbitrages entre l'achat d'actions ou d'obligations, ces dernières devenant de plus en plus intéressantes. Le taux français à dix ans évoluait lundi à un plus haut depuis juin 2020, à -0,05 %.

Le marché obligataire est poussé à la hausse par les Etats-Unis, où la politique budgétaire expansionniste laisse anticiper une forte progression des prix.

Les autres Bourses européennes n'échappaient pas à la règle. A 10H10 (9H10 GMT), la Bourse de Francfort était également en recul, le DAX cédant 1,14 %. La Bourse de Londres ne faisait pas beaucoup mieux puisque le FTSE-100 perdait également 1,01 %.