L’œil du marché : "L'adoption du plan de relance américain par la Chambre devrait permettre de soutenir un rebond des marchés à court terme"

Les Bourses européennes affichaient un beau rebond ce lundi matin en début de session, grâce à une accalmie sur le front obligataire, l'autorisation d'un nouveau vaccin anti-Covid aux Etats-Unis et une première étape dans l'adoption du plan de relance américain. Le Bel 20 était au beau fixe, en hausse de 1,78 %.

L’œil du marché : "L'adoption du plan de relance américain par la Chambre devrait permettre de soutenir un rebond des marchés à court terme"
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de Paris a nettement rebondi (+1,19 %) à l'ouverture, effaçant une bonne partie de ses pertes de vendredi grâce à une accalmie sur le front obligataire, l'autorisation d'un nouveau vaccin anti-Covid aux Etats-Unis et une première étape dans l'adoption du plan de relance américain.

A 09H00 (08H00 GMT), l'indice vedette CAC 40 progressait de 67,67 points à 5.770,89 points. Vendredi, il avait reculé de 1,39 %, portant ses pertes sur la semaine à 1,20 %.

La tendance était également à la hausse pour les autres marchés européens ce lundi matin. A la Bourse de Francfort, le Dax affichait + 1,40 % à 9H30 (8H30 GMT), à 13 979.39 points, imité par la Bourse de Londres où le FTSE-100 gagnait 1,64 % à 6 590.06 points. Enfin, l'indice vedette de la Bourse de Bruxelles, le Bel 20, engrangeait pas moins de 1,78 %, à 3 829.09 points.

Ce regain d'optimisme "semble être le résultat d'une pause dans la hausse des rendements, les marchés obligataires se stabilisant après l'agitation observée à la fin du mois dernier", indique Michael Hewson, analyste en chef chez CMC Markets UK.

Le taux d'emprunt américain à dix ans, après être monté jusqu'à plus de 1,50 % jeudi, est redescendu autour de 1,41 % vendredi.

Le plan de relance américain adopté à la Chambre

Aux Etats-Unis, "le plan de soutien à 1.900 milliards de dollars a été voté à la Chambre des représentants samedi, ce qui devrait permettre de soutenir un rebond des marchés à court terme", note pour sa part Vincent Boy, analyste marché chez IG France.

Par ailleurs, une autorisation en urgence a été accordée samedi outre-Atlantique au vaccin de Johnson & Johnson contre le Covid-19 pour les personnes âgées de 18 ans et plus.

Ce vaccin unidose, qui peut être stocké à des températures de réfrigérateur, devrait être approuvé par l'Agence européenne du médicament début mars, et distribué à partir de fin mars ou début avril, selon la ministre française déléguée à l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher.

Du côté des indicateurs, l'activité manufacturière en Chine a connu en février son plus faible rythme de croissance en neuf mois, pénalisée par les conséquences du Covid-19 qui ont pesé sur la demande et les chaînes d'approvisionnement.

.

Sur le même sujet