Barco et ING quittent le Bel 20

Le comité des indices d'Euronext Bruxelles, l'opérateur boursier qui gère la Bourse de Bruxelles, s'est réuni pour réviser la composition de notre indice vedette. Elia et Melexis seront inclus dans l'indice Bel20 à partir du 22 mars.

Barco et ING quittent le Bel 20
©BELGA
Patrick Van Campenhout

Elia et Melexis entrent dans l’indice Bel 20…Barco et ING en sortent. C’était attendu, comme chaque année à cette époque, la Bourse de Bruxelles - Euronext Brussels - se penche sur la composition de l’indice Bel 20 et au terme de savantes analyses de la capitalisation boursière des valeurs cotées, de leur vélocité, de la part du capital "flottant" dans le marché et décident d’en exclure certaines composantes pour les remplacer par d’autres.

En l’occurrence, Barco qui était revenue dans l’indice en mars 2019 mais avait perdu trop de poids l’année passée, ne rentrait plus dans les critères. ING a connu également un sort funeste, et a un souci, l’essentiel de son activité est réalisé aux Pays-Bas. Elia dont la capitalisation boursière approche les 6 milliards d’euros était attendue. Il subsistait quelques doutes à propos de Melexis dont le flottant semblait insuffisant à la faire entrer dans les critères. Mais la semaine dernière, comme nous l’expliquions dans la Revue Boursière, de gros actionnaires fondateurs de l’entreprise, ont vendu des paquets d’actions en Bourse, ce qui a modifié la part d’actions en circulation. Un tour de passe-passe qui est probablement à l’origine de la décision des autorités boursières. L’action Barco se retrouvera dès lors dans l’indice des "mid caps", le Bel Mid.

Techniquement, l’inclusion d’une valeur dans un indice de référence force beaucoup d’opérateurs à l’introduire dans leurs portefeuilles, ce qui a un effet temporaire positif sur les cours. Pour Melexis, c’est d’autant plus vrai que la cession de paquets de titres par des "insiders" avait pesé sur les cours.