L’œil du marché : "Les différences dans la situation sanitaire d'un pays à l'autre annoncent une reprise assez inégale"

Les Bourses européennes ouvraient une nouvelle fois dans le rouge ce jeudi, inquiétées par la situation sanitaire instable.

L’œil du marché : "Les différences dans la situation sanitaire d'un pays à l'autre annoncent une reprise assez inégale"
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de Paris repartait à la baisse (-0,33 %), les craintes sanitaires en Europe suscitant des interrogations sur la trajectoire de la reprise économique.

A 09H20, l'indice vedette CAC 40 lâchait 19,70 points à 5 927,59 points au lendemain d'une clôture à l'équilibre (+0,03 %).

"L'Europe fait face au risque d'une troisième vague épidémique, ce qui laisse les marchés de marbre, mais les retards dans les campagnes de vaccination et les différences dans la situation sanitaire d'un pays à l'autre, annoncent une reprise assez inégale", écrit Tangi Le Liboux, stratégiste chez Aurel BGC.

Si des indicateurs publiés jeudi dans les deux grandes économies européennes ont montré une amélioration, ils n'ont pas pris compte de l'augmentation significative du nombre d'infections de ces derniers jours. Aussi, les nouvelles restrictions mises en place promettent de brider cet élan.

"Le discours conjoint du président de la FED et de la secrétaire au Trésor a pourtant rassuré les marchés quant aux perspectives de l'année 2021" mais "désormais les investisseurs souhaitent voir rapidement l'accélération de la reprise au second trimestre", analyse Saxo Banque dans une note.

Selon le baromètre GFK, le moral des consommateurs allemands devrait accélérer sa remontée en avril, mais la vigueur de la pandémie de Covid-19 et les nouvelles restrictions dans le pays compromettent cette embellie. Un risque qui se ressentait également à la Bourse de Francfort, où le DAX cédait 0,18 %. 

Si la Bourse de Londres ouvrait quasiment à l'équilibre, le FTSE-100 n'abandonnant que 0,04 %, les nouvelles étaient moins réjouissantes à la Bourse de Bruxelles. Le BEL 20 démarrait du mauvais pied, perdant 0,67 % à 9H45 (8H45 GMT).