L’œil du marché : "L'appétit pour le risque ne se dément pas vraiment, avec des actions qui restent à haut niveau"

La tendance haussière ne montre toujours aucun signe d’essoufflement, avec un nouveau départ nettement dans le vert pour les marchés européens.

placeholder
© Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de Paris poursuivait son ascension, dans un marché assuré d'un soutien pérenne des banques centrales à l'économie, qui ne devrait pas se démentir à l'issue de la réunion de la Fed mercredi.

A 09H49, l'indice CAC 40 progressait de 0,47 %, soit 31,26 points à 6 647,61 points.

"L'appétit pour le risque ne se dément pas vraiment, avec des actions qui restent à haut niveau", souligne Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

"Alors que la réunion du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) démarre aujourd'hui, avant la livraison de ses conclusions demain soir, une avalanche de statistiques économiques est attendue cet après-midi aux Etats-Unis, de quoi alimenter la réflexion des banquiers centraux", poursuit-il.

Les ventes au détail et la production industrielle pour mai ainsi que l'indice d'activité manufacturière de la région de New York (Empire State) pour juin sont en effet au programme outre-Atlantique.

"La Réserve fédérale américaine débute sa réunion de deux jours sur fond de nouveaux records sur les marchés boursiers, de chiffres de l'emploi assez solides et d'une inflation à 5 %. Mais il ne devrait y avoir aucun changement dans (sa) politique monétaire ultra-accommodante", note pour sa part Ipek Ozkardeskaya, analyste chez Swissquote.

Si l'inflation devrait être au coeur de la réunion du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC), il en faudra plus pour la décider à réduire son soutien à l'économie, à commencer par une amélioration plus nette côté emploi.

Dans ce climat propice, la Bourse de Bruxelles continuait sa progression, le Bel 20 prenant 0,32 % à 4 234,22 points. A la Bourse de Francfort, le DAX grimpait de 0,58 % à 15 764,84 points. La hausse était plus timide à la Bourse de Londres, où le FTSE-100 s'appréciait de 0,21 % à 7 161,55 points.