Le bitcoin introduit en Bourse pour la première fois au Moyen-Orient

La cryptomonnaie est désormais présente à la Bourse de Dubaï.

placeholder
© Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Nasdaq Dubai, important marché financier des Emirats arabes unis, a annoncé l'entrée en Bourse du bitcoin, une première au Moyen-Orient pour une cryptomonnaie, un marché qui a connu une ascension fulgurante au cours des derniers mois. Créé en 2008 pour contrer les abus de la finance mondiale après la crise financière, le bitcoin, de loin le plus gros actif sur le marché des cryptomonnaies, a séduit de plus en plus d'investisseurs institutionnels ainsi que les particuliers.

"3iQ Corp, le plus important gestionnaire de fonds d'investissement en actifs numériques au Canada (...) a officiellement inscrit aujourd'hui The Bitcoin Fund, sur Nasdaq Dubai, la Bourse internationale de la région", a annoncé cette dernière dans un communiqué.

"Ce produit négocié en Bourse, réglementé et basé sur le bitcoin, est le premier fonds basé sur des actifs numériques à être coté au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (MENA)", a-t-elle précisé.

"Lorsque nous avons lancé le fonds à Toronto l'année dernière, une expansion au Moyen-Orient a toujours été prévue et nous sommes extrêmement fiers d'avoir franchi cette étape ici aujourd'hui à Dubaï", a déclaré Frederick Pye, PDG de 3iQ Corp.

"Le Bitcoin Fund est prêt à offrir une valeur considérable aux investisseurs régionaux qui cherchent à diversifier leur portefeuille", a-t-il ajouté, selon le communiqué.

La double cotation du fonds permet aux investisseurs de transférer leurs parts de la Bourse de Toronto au Nasdaq Dubai (et vice-versa) et d'acquérir des parts directement sur le Nasdaq Dubai.

"Cette étape importante constitue une avancée dans les efforts incessants de Dubaï pour répondre et dépasser les besoins et exigences en constante évolution des investisseurs", s'est réjoui Hamed Ali, directeur général de Nasdaq Dubai.

Malgré son succès ces derniers mois, la valeur du bitcoin a remonté in extremis en fin de journée mardi après être passée sous les 30 000 dollars pour la première fois depuis fin janvier, en raison des efforts chinois pour réguler ce marché décentralisé.

La très volatile cryptomonnaie reste en hausse de plus de 12 % depuis le début de l'année mais est très loin son plus haut historique, atteint à la mi-avril à 64 870 dollars.

Sur le même sujet