Wall Street en ordre dispersé, les valeurs technologiques repartent à la hausse

La Bourse de New York évoluait en ordre dispersé après des records atteints la semaine dernière et à l'entame d'une semaine riche en indicateurs.

placeholder
© Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

Vers 14H05 GMT, le Dow Jones Industrial Average, qui regroupe 30 valeurs phares de Wall Street, reculait de 0,38 % à 34 301,66 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, prenait 0,66 % à 14 455,47 points et s'orientait vers un nouveau sommet de clôture. L'indice élargi S&P 500 était stable, à 4 280,60 points.

"Le marché reste focalisé sur le calendrier du resserrement des politiques monétaires à travers le monde, mais semble accepter sans sourciller les signes récents d'une hausse du rythme de l'inflation", notent les analystes de Charles Schwab.

Wall Street se prépare à la publication jeudi de l'indice d'activité manufacturière américaine pour juin (ISM) et au rapport mensuel sur l'emploi et le taux de chômage aux Etats-Unis vendredi.

Nouveau recul pour Boeing

Les acteurs du marché suivront également de près la poursuite des négociations autour du plan d'investissements dans les infrastructures voulu par le président Joe Biden.

Après un accord préliminaire entre des sénateurs républicains et démocrates la semaine dernière, le projet doit encore franchir plusieurs étapes législatives avant une éventuelle promulgation.

Parmi les valeurs du jour, Boeing reculait de 2,79%. Dans une lettre adressée au géant de l'aéronautique, l'agence américaine supervisant le transport aérien (FAA) a dit s'inquiéter de problèmes techniques rencontrés par le long courrier 777X, ce qui compromet la mise en circulation de l'appareil.

"La FAA n'approuvera aucun avion qui ne répond pas à nos critères de sécurité et de certification", a précisé l'agence.

Johnson & Johnson gagnait 0,30 %. Un accord avec l'Etat de New York a été annoncé samedi pour mettre fin à des poursuites judiciaires liées aux opiacés, qui comprend un paiement de 230 millions de dollars. Le laboratoire a aussi annoncé avoir cessé de vendre aux Etats-Unis ces substances qui ont fait plus d'un demi-million de morts dans le pays depuis 1999.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine baissait à 1,48 %, contre 1,54 % vendredi soir.