La Bourse de New York était stable à l'entame de la dernière séance du premier semestre

Wall Street a ouvert relativement stable à l'ouverture ce mercredi, au lendemain de records pour le Nasdaq et le S&P 500.

placeholder
© Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de New York évoluait en ordre dispersé au début de la dernière séance du premier semestre et au lendemain de records pour le Nasdaq et le S&P 500.

Vers 14H05 GMT, le Dow Jones, indice vedette de Wall Street, prenait 0,28 % à 34 273,00 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, abandonnait 0,20 % à 14 499,21 points. L'indice élargi S&P 500 était sable à 4 291,72 points.

"Alors que nous sommes sur le point de conclure les six premiers mois de l'année, le S&P 500 est en hausse d'environ 14 % depuis janvier et, sauf en cas de désastre, il devrait enregistrer son 5e trimestre d'affilée de progression", indique JJ Kinahan, responsable de la stratégie marchés chez TD Ameritrade.

"Le Nasdaq 100 (qui regroupe les 100 plus grosses entreprises cotées au Nasdaq, ndlr) est en hausse d'un peu moins de 13 % sur l'année, le Dow Jones Industrial Average de 12 % et le Russell 2000 où se concentrent les petites valorisations boursières de 17%", poursuit M. Kinahan.

Avant l'ouverture de la Bourse, les acteurs du marché ont pris connaissance du recul du nombre d'emplois créés dans le secteur privé en juin aux Etats-Unis, selon l'enquête mensuelle de la firme de services aux entreprises ADP.

La baisse est toutefois moins forte que prévu et l'emploi du secteur des services continue de se redresser.

L'activité manufacturière de la région de Chicago a elle ralenti plus que prévu en juin après un record enregistré le mois précédent, selon l'indice des directeurs d'achats de la fédération ISM.

Enfin, la Fédération nationale des agents immobiliers (NAR) a publié les promesses de ventes de logements pour le mois de mai: un net rebond a été enregistré le mois dernier à la faveur de taux hypothécaires très bas et d'un plus grand stock de biens disponibles sur le marché.

Vendredi, le département du Travail publiera son très attendu rapport mensuel sur l'emploi et le taux de chômage aux Etats-Unis.

"Les salaires seront une partie essentielle de ce rapport ainsi que la création de nouveaux emplois", indique M. Kinahan.

"Le secteur des services a soutenu la croissance récemment, mais il ne serait pas surprenant de voir une hausse dans les métiers de l'éducation dans les prochains mois alors que l'heure du retour à l'école approche. Il faudra aussi garder un oeil sur le secteur de la construction", ajoute-t-il.

Les acteurs du marché se préparaient en outre à l'entrée en Bourse du géant chinois des véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC), Didi Chuxing.

Le prix de l'action, cotée au New York Stock Exchange sous le symbole DIDI, a été établi à 14 dollars et l'entreprise a levé 4,4 milliards de dollars pour son IPO américaine.

Parmi les valeurs du jour, la chaîne américaine de grands magasins Bed Bath & Beyond s'envolait de 23,47 % après avoir fait part de revenus trimestriels supérieurs aux attentes et relevé ses prévisions financières pour le reste de l'année.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine évoluait à 1,45 %, contre 1,48 % mardi soir.

Sur le même sujet