L’œil du marché : "Le durcissement de la politique monétaire ne devrait pas intervenir avant le quatrième trimestre"

Les Bourses européennes étaient au beau fixe ce jeudi matin peu après l'ouverture, à l'entame de séances où l'activité manufacturière et l'Opep seront à l'honneur.

L’œil du marché : "Le durcissement de la politique monétaire ne devrait pas intervenir avant le quatrième trimestre"
© Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de Paris débutait le second semestre avec entrain ce matin, après avoir déjà gagné plus de 17 % sur les six premiers mois de l'année. A 09H44, l'indice CAC 40 progressait de 1,20 % à 6.586,17 points, au lendemain d'une baisse de 0,91 %.

L'indice Dax de la Bourse de Francfort était également au beau fixe à +0,78 % à 15 652.90 points, vers 9H25 (7H25 GMT), et le FTSE-100 de la Bourse de Londres gagnait 0,93 % à 7 103.07 points. De son côté, le Bel 20 de la Bourse de Bruxelles augmentait aussi de 0,78 %, à 4 158.26 points.

Wall Street a de son côté fini en ordre dispersé mercredi: le Dow Jones a pris 0,61%, le S&P 500 0,13%, signant un nouveau plus haut historique, tandis que le Nasdaq a cédé 0,17%.

"Ce jeudi marque le début du second semestre, mais le durcissement de la politique monétaire ne devrait pas intervenir avant le quatrième trimestre, même si la Réserve fédérale américaine (Fed) pourrait communiquer dès la fin du troisième trimestre", indique Tangi Le Liboux, stratégiste chez le courtier Aurel BGC.

"La réunion de l'Opep, les PMI d'activité manufacturière définitifs en zone euro, l'ISM manufacturier américain sont au programme du jour, avant les chiffres mensuels de l'empoi US demain", complète-t-il.

En Chine, l'activité manufacturière a ralenti en juin tout en restant en territoire positif, pénalisée par des perturbations sur les chaînes d'approvisionnement, selon un indice indépendant.

Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés via l'accord Opep+ se retrouvent également ce jeudi pour fixer leurs quotas de production pour le mois d'août, attendus en légère hausse afin d'éviter une surchauffe des prix.

C'est aussi ce jeudi qu'entre en vigueur le certificat sanitaire européen pour faciliter les déplacements et relancer le tourisme au sein de l'Union européenne cet été, sous la menace toutefois de nouvelles perturbations liées au variant Delta.

Outre-Atlantique, les demandes hebdomadaires d'allocations chômage sont également au menu du jour.

Plusieurs membres de la Banque centrale européenne (BCE), dont sa présidente Christine Lagarde, interviendront en outre devant le Parlement européen.

Enfin, dans la soirée, la directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, tiendra une conférence de presse concernant le rapport annuel sur l'économie des Etats-Unis.

Sur le même sujet