Les Bourses européennes plongent, inquiètes des réserves de la Fed et de la recrudescence du virus

Les Bourses européennes perdaient toutes fortement à la clôture, le Bel 20 à -1,37 %, prises d'inquiétudes concernant le ralentissement du soutien monétaire de la Réserve fédérale américaine et le rebond de la pandémie de Covid-19 dans certains pays.

placeholder
© Shutterstock
La Libre Eco avec G. Se.

Les craintes reprenaient le dessus jeudi en Europe, l'augmentation du chômage aux Etats-Unis et une ouverture en nette baisse de Wall Street ne devaient pas arranger les choses avec des reculs dépassant par moment les 2 %. Le Bel 20 de la Bourse de Bruxelles abandonnait finalement 1,41 % à 4.118,52 points, avec tous ses éléments dans le rouge à la seule exception de UCB (89,64) qui avait viré de 0,72 % à la hausse.

La Bourse de Paris a reculé de 2,01 %. L'indice phare CAC 40 a perdu 130,99 points à 6.396,73 points, dans un volume d'échanges très nourri de près de 5 milliards d'euros. Mercredi, il avait terminé en hausse de 0,31 %.

L'indice Dax de la Bourse de Francfort chutait également, de 1,80 % à 15 410.87 points. Le FTSE-100 de la Bourse de Londres perdait lui 1,68 % à 7 030.59 points.

Valeurs de clôture du 08/07 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 58,67 (59,78)
  • Ackermans - 141,30 (145,20)
  • Aedifica - 116,10 (117,00)
  • Ageas - 45,47 (46,37)
  • Aperam - 44,69 (45,85)
  • arGEN-X - 259,70 (262,80)
  • Cofinimmo - 131,50 (132,10)
  • Colruyt - 46,68 (47,35)
  • Elia - 90,20 (93,10)
  • Galapagos - 56,08 (56,71)
  • GBL - 93,88 (96,00)
  • KBC - 64,12 (64,80)
  • Melexis - 86,35 (89,55)
  • Proximus - 16,39 (16,54)
  • Sofina - 364,40 (372,80)
  • Solvay - 107,15 (107,55)
  • Telenet - 31,56 (32,28)
  • UCB + 89,64 (89,00)
  • Umicore - 50,54 (51,70)
  • WDP - 34,08 (34,40)

Avis des brokers pour Ontex, Aperam et KBC :

Ontex (-3,3 % à 9,95 euros) a été confirmé à "acheter" chez Kepler Cheuvreux, l’objectif étant légèrement abaissé vers 15 euros suite à l’annonce du refinancement d’une partie de la dette. "Il s’agit d’une nouvelle étape dans le redressement de l’entreprise", souligne l’analyste. "Cette annonce ne solutionne toutefois pas le problème du niveau global de la dette, avec une rentabilité probablement impactée par la hausse des matières premières durant le premier semestre 2021".

Aperam (-2,5 % à 44,69 euros) a enregistré plusieurs révisions positives des objectifs, vers 51,5 euros chez JP Morgan Cazenove ("neutre"), vers 57 euros chez Kepler Cheuvreux ("acheter") et vers 58 euros chez ING ("acheter"). Chez ce dernier courtier, l’analyste souligne le renforcement des fondamentaux sur le marché de l’acier inoxydable durant le dernier trimestre, avec notamment un fort rebond de la demande en provenance du secteur industriel. "La situation financière est saine, et le groupe est positionné de manière optimale pour en profiter de cette amélioration".

KBC (-1,1 % à 64,12 euros) a été maintenu à "surpondérer" chez JP Morgan Cazenove, l’objectif étant relevé de 70 vers 72 euros à l’occasion de la publication d’une étude sur le secteur bancaire européen. L’analyste estime que le groupe belge est mieux positionné que ses concurrents sur le Benelux, en raison de son exposition sur la hausse des taux dans les marchés d’Europe centrale. "Nous avons intégré dans notre modèle le versement d’un dividende exceptionnel".

Sur le même sujet