Les Bourses européennes fortement dans le rouge à la clôture, plombées notamment par la résurgence du Covid

Les Bourses européennes terminent en baisse, à cause d'interrogations sur l'inflation américaine, combinées à des inquiétudes quant à la résurgence du Covid et à la vigueur de la reprise.

Les Bourses européennes fortement dans le rouge à la clôture, plombées notamment par la résurgence du Covid
©Shutterstock
La Libre Eco avec G. Se.

Le Bel 20 de la Bourse de Bruxelles a suivi la tendance largement négative de ses voisins européens et a abandonné 0,96 % à 4.149,53 points, avec 17 de ses éléments en baisse.

La Bourse de Paris a terminé dans le rouge (-0,99 %). L'indice vedette CAC 40 a reculé de 65,02 points à 6.493,36 points. La veille, il avait fini stable.

Le Dax de la Bourse de Francfort perdait lui 1,01 % à 15 629.66 points, et le FTSE-100 de la Bourse de Londres affichait -1,12 % à 7 012.02 points.

Valeurs de clôture du jeudi 15 juillet 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 58,20 (58,77)
  • Ackermans - 142,80 (143,90)
  • Aedifica - 117,40 (118,10)
  • Ageas - 46,26 (46,89)
  • Aperam + 47,24 (47,08)
  • arGEN-X - 255,70 (259,30)
  • Cofinimmo - 132,60 (133,50)
  • Colruyt - 47,07 (47,56)
  • Elia - 91,80 (91,95)
  • Galapagos - 48,50 (55,93)
  • GBL - 96,00 (96,76)
  • KBC - 65,32 (65,36)
  • Melexis - 86,55 (88,20)
  • Proximus - 16,71 (16,73)
  • Sofina + 377,80 (374,80)
  • Solvay - 109,05 (109,45)
  • Telenet - 32,14 (32,18)
  • UCB - 87,90 (89,88)
  • Umicore = 52,46 (52,46)
  • WDP - 34,64 (34,84)

Avis des brokers pour Galapagos, GIMV et GBL :

Galapagos (-13,28 % à 48,50 euros) a vu son objectif abaissé de 85 vers 66 euros chez KBC Securities, avec un avis maintenu à "conserver". Cette lourde révision est liée à l’annonce de résultats cliniques mitigés pour un traitement en cours de développement dans les maladies inflammatoires, le Toledo GLPG3970. Si la molécule a montré une réponse positive dans le psoriasis (Phase 1), les résultats des Phase 2 dans la colite ulcéreuse et dans polyarthrite rhumatoïde n’ont pas démontré une efficacité suffisante. "Cette nouvelle n’est clairement pas de nature à renforcer la confiance des investisseurs sur le dossier", souligne l’analyste.

GIMV (-0,18 % à 54,00 euros) a été relevé de "conserver" vers "acheter" chez Degroof Petercam, l’objectif étant remonté de 55 vers 58 euros. Cette révision fait suite à la vente de la participation dans Summa, "qui illustre le succès de la stratégie mise en place au niveau du groupe". L’analyste pointe également un dividende élevé qui se traduit par un rendement annuel de 5 %, "ce qui constitue un point d’entrée attractif pour les investisseurs de long terme".

GBL (-0,79 % à 96,00 euros) a vu son objectif de cours grimper de 114 vers 118 euros chez ING, la recommandation étant confirmée à "acheter". L’analyste souligne la décote élevée (34 %) du titre par rapport à sa valeur nette d’inventaire, un niveau qu’il estime exagéré au vu de la qualité des participations. "Nous avons décidé de maintenir notre avis favorable, et même de relever notre objectif au vu de l’évolution des cours pour certaines participations cotées et non cotées".