Les Bourses européennes enregistrent la pire séance de l'année

Les marchés européens sont inquiets d'une la nouvelle flambée mondiale des cas de Covid-19 remettant en cause le scénario d'une réouverture totale des économies.

Les Bourses européennes enregistrent la pire séance de l'année
©BELGA
La Libre Eco avec G.Se.

La Bourse de Bruxelles a subi des pertes qui dépassaient par moment les 2%, l'indice BEL 20 perdant jusqu'à 2,3% avant de conclure 1,68% plus bas que vendredi, en s'inscrivant à 4.085,34 points avec 18 de ses éléments dans le rouge.

La Bourse de Paris a accusé de lourdes pertes (-2,54%) lundi. L'indice vedette CAC 40 a perdu 164,11 points à 6.295,97 points, repassant sous le seuil des 6.300 points en clôture pour la première fois depuis le 19 mai. Vendredi, il avait fini en repli de 0,51%.

Valeurs de clôture du 19/07 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles. Entre parenthèses, les cours de la séance précédente.

  • AB InBev - 56,00 (58,32)
  • Ackermans - 139,90 (142,80)
  • Aedifica - 117,40 (118,50)
  • Ageas - 43,01 (45,04)
  • Aperam - 46,12 (47,08)
  • arGEN-X + 264,30 (259,00)
  • Cofinimmo - 131,60 (133,30)
  • Colruyt + 47,63 (47,58)
  • Elia - 92,65 (93,20)
  • Galapagos - 49,78 (50,30)
  • GBL - 94,00 (95,80)
  • KBC - 61,90 (64,02)
  • Melexis - 82,25 (85,50)
  • Proximus - 16,55 (16,83)
  • Sofina - 378,40 (381,60)
  • Solvay - 106,90 (108,50)
  • Telenet - 32,00 (32,40)
  • UCB - 88,90 (89,04)
  • Umicore - 51,56 (52,72)
  • WDP - 35,12 (35,14)

Avis de Broker pour ArgenX, EVS et Barco

ArgenX (+2,1% à 264,3 euros) a été relevé de « conserver » vers « acheter » chez KBC Securities, l’objectif étant propulsé de 240 vers 300 euros. L’analyste estime que le principal traitement en développement (Efgartigimod) a le potentiel de dépasser largement les attentes du marché au vu du nombre d’indications faisant actuellement l’objet d’une étude clinique, avec des ventes qui pourraient dépasser 10 milliards d’euros dans le scénario le plus optimiste. « Nous pensons que le moment est aujourd’hui opportun pour constituer une position sur le titre ».

EVS (-1,8% à 17,72 euros) a été confirmé à « conserver » chez Kepler Cheuvreux, qui a relevé son objectif de 14 vers 18 euros. « Nous avons relevé nos attentes pour 2021 et 2022, par la combinaison de ventes supérieures aux attentes et d’un meilleur contrôle des coûts opérationnels ». L’analyste souligne que la visibilité au sortir de la pandémie est meilleure, ce qui se traduit par un relèvement de son objectif. « Une accélération de la croissance sera toutefois nécessaire pour devenir plus favorable sur le dossier ».

Barco (-6,4% à 20,5 euros) a annoncé des chiffres de vente relativement décevants pour le premier semestre, ce qui a poussé KBC Securities à descendre son avis d’« accumuler » vers « conserver » (objectif 22 euros), tandis que Degroof Petercam (« acheter ») a suspendu son objectif . Chez ce dernier courtier, l’analyste souligne que la direction semble indiquer que le bas de la fourchette du consensus pourrait être atteint, mais qu’un bon second semestre sera nécessaire.