L’œil du marché : "La séance s'annonce calme en Europe"

Les Bourses européennes ont ouvert proches de l'équilibre ce jeudi matin, s'interrogeant sur l'évolution des politiques monétaires des banques centrales.

L’œil du marché : "La séance s'annonce calme en Europe"
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de Paris a ouvert quasi stable (+0,07 %), perdant de son dynamisme après trois séances consécutives de hausse. A 09H00, l'indice vedette CAC 40 prenait 4,63 points à 6.750,86 points, au lendemain d'une progression de 0,33 %.

De son côté, le Dax de la Bourse de Francfort gagnait 0,12 % à 15 711.50 points vers 9H40 (7h40 GMT), et le FTSE-100 de la Bourse de Londres affichait -0,07 % à 7 118.69 points. L'indice vedette de la Bourse de Bruxelles quant à lui, le Bel 20, grimpait à peine de 0,05 % à 4 269.22 points.

"La séance s'annonce calme en Europe", prévoit Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

La tendance globale reste à la hausse, avec des relèvements de prévisions de résultats "qui sont encore nombreux dans les publications" des entreprises, ajoute l'analyste.

Du côté des banques centrales, Richard Clarida, vice-président de la Réserve fédérale (Fed), a refroidi les investisseurs mercredi en indiquant qu'il pourrait soutenir dès cette année une réduction des achats d'actifs, donc une diminution du soutien monétaire, si l'économie le permet.

Jeudi, l'attention se porte vers la Banque d'Angleterre (BoE), qui dévoilera les conclusions de sa réunion de politique monétaire à la mi-journée, ainsi que ses nouvelles prévisions de croissance et d'inflation.

L'institution devrait maintenir sa politique très souple inchangée, mais l'unité de ses responsables, maintenue depuis le début de la pandémie de Covid-19, pourrait se fissurer alors que certains membres de la BoE s'inquiètent de la hausse de l'inflation.

La production industrielle en France s'est redressée de 0,5 % sur un mois en juin, le secteur manufacturier progressant de 0,9 %, a rapporté jeudi l'Insee.

Et en Allemagne, les commandes passées à l'industrie ont sensiblement rebondi en juin après avoir enregistré en mai un premier repli depuis le début de l'année.

Après le rapport ADP sur les créations d'emploi aux Etats-Unis, les investisseurs prendront connaissance jeudi des demandes hebdomadaires d'allocation chômage, avant le clou de la semaine: le rapport mensuel sur l'emploi américain (NFP) qui sera publié vendredi.

Sur le même sujet