Londres veut créer un "big bang" de l'investissement britanico-britannique

Cette initiative est lancée alors même que de nombreuses entreprises britanniques, y compris dans des secteurs stratégiques comme la défense et la technologie, sont visées par des offres de rachat de fonds ou groupes étrangers.

Londres veut créer un "big bang" de l'investissement britanico-britannique
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

Le gouvernement britannique a lancé mercredi un appel aux grands investisseurs britanniques afin qu'ils mettent davantage d'argent dans les entreprises du pays, en se gardant pour l'heure de mesures concrètes pour les y encourager. Le Premier ministre Boris Johnson et son ministre des Finances Rishi Sunak ont adressé une lettre à ces investisseurs institutionnels, aux gérants d'actifs pour des fonds de pension.

Cette initiative est lancée alors même que de nombreuses entreprises britanniques, y compris dans des secteurs stratégiques comme la défense et la technologie, sont visées par des offres de rachat de fonds ou groupes étrangers.

Le gouvernement n'hésite pas se pencher sur ces opérations et a même le pouvoir de les interdire si elles sont une menace pour la sécurité nationale.

Dans le communiqué, Downing Street évoque la nécessité de lancer un "big bang" de l'investissement britannique afin de doper les perspectives de croissance du pays, dont l'économie repart fortement après le choc de la pandémie.

Selon le gouvernement, les investisseurs britanniques ont tout intérêt à investir une plus grande partie de leurs actifs au Royaume-Uni, à la fois pour les épargnants qui leur confient leurs fonds, et pour aider à l'innovation et la transition énergétique, estimant qu'il est possible de débloquer des centaines de milliards de livres.

Pour l'heure, les investisseurs britanniques sont sous-représentés dans les actifs du pays et se concentrent avant tout sur les sociétés cotées, laissant des fonds canadiens ou australiens par exemple se positionner sur d'autres entreprises.

Sur le même sujet