Wall Street rebondit à l'ouverture, dans l'attente de chiffres de l'emploi

La Bourse de New York rebondissait en petite hausse ce jeudi en début de séance, au lendemain d'un repli.

Wall Street rebondit à l'ouverture, dans l'attente de chiffres de l'emploi
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de New York rebondissait légèrement, au lendemain d'un repli, en attendant les chiffres officiels de l'emploi aux Etats-Unis vendredi.

A 14H15 GMT, l'indice Dow Jones avançait de 0,43 % à 34 493,28 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, progressait de 0,36 % à 14 834,18 points. L'indice S&P 500 gagnait 0,37 % 4 419,04 points.

"Les marchés continuent d'osciller entre l'enthousiasme suscité par des bénéfices meilleurs que prévu et des données économiques plutôt positives, et les craintes suscitées par l'augmentation du nombre de cas de Covid, associées au spectre d'une moindre relance de la politique monétaire", indiquait Art Hogan, de National Securities pour résumer le sentiment ambivalent des investisseurs cette semaine.

Pour Patrick O'Hare de Briefing, sur le marché "on reconnaît que le variant pourrait ralentir un peu la croissance, mais il n'y a pas la crainte qu'il puisse provoquer une récession".

Le marché de l'emploi encourageant, mais...

Jeudi, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont légèrement reculé à 385 000 pour la semaine dernière, un bon point pour le marché du travail avant la publication vendredi des chiffres des créations d'emplois et du chômage en juillet.

Le taux de chômage de juillet est attendu en baisse de 0,3 point à 5,6 % avec la création de près d'un million d'emplois. La veille, un indicateur faible sur les nouveaux emplois dans le secteur privé le mois dernier avait refroidi les investisseurs.

La publication par le département du Commerce d'un déficit commercial record en juin à 75,7 milliards en hausse de 6,7 % témoigne "d'une demande intérieure qui explose", note par ailleurs Mahir Rasheed, économiste d'Oxford Economics.

Les importations ont grimpé avec la reprise de la demande aux Etats-Unis mais les exportations sont à la peine en raison d'une reprise économique moins forte dans le reste du monde, exception faite de la Chine.

Les rendements obligataires à 10 ans étaient à la hausse à 1,20 % contre 1,18 % la veille.

Moderna conforte ses positions

De nombreux résultats ont continué de pleuvoir dont ceux de ViacomCBS (+3,35 %) et MGM International Resorts (+2,20 %).

Mercredi, après la clôture, le leader de la réservation de voitures avec chauffeur et livraisons Uber a encore annoncé une perte opérationnelle mais prévu d'être rentable au quatrième trimestre. Le titre prenait 2,39 % à 42,91 dollars après avoir perdu autant la veille.

Le site d'e-commerce Etsy lâchait 7,64 % à cause de perspectives jugées décevantes malgré une hausse de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre.

Le laboratoire Moderna qui a indiqué que son vaccin anti-Covid 19 restait très efficace six mois après la prise de la seconde dose voyait son titre grimper de 3,60 % à 434,69 dollars.

Après avoir été en feu la veille, Robinhood cédait du terrain (-16 %) à 50 dollars alors qu'il avait flambé jusqu'à 85 dollars en séance mercredi, une hausse de 85 % par rapport à son prix d'introduction en Bourse à Wall Street il y a une semaine.

"Robinhood est la dernière action 'meme'", relevaient les analystes de Datatrek évoquant les actions "feu-de-paille" de type GameStop qui attirent les boursicoteurs en ligne et sont très volatiles.

Le groupe a indiqué jeudi dans un document aux autorités boursières de la SEC qu'il allait mettre sur le marché 97,8 millions d'actions supplémentaires au prix de 35 dollars. Cela faisait reculer le titre.

Sur le même sujet