L’œil du marché : "La banque centrale américaine pourrait commencer à réduire son programme d'achat d'actifs d'ici octobre"

Dans un marché attentiste, les bourses européennes évoluaient sans grande direction à l'ouverture.

L’œil du marché : "La banque centrale américaine pourrait commencer à réduire son programme d'achat d'actifs d'ici octobre"
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de Paris évoluait proche de l'équilibre (+0,01 %), en l'absence du moindre catalyseur et alors que les investisseurs continuent de s'interroger sur la prochaine manœuvre de la Banque centrale américaine.

A 09H50 l'indice vedette CAC 40 prenait 0,95 point à 6 817,91 points. Vendredi, il avait progressé de 0,53 % et a enregistré une progression hebdomadaire de 3,09 %, sa meilleure performance depuis mars.

Les investisseurs vont continuer de digérer le solide rapport sur l'emploi américain de vendredi, qui laisse présager un durcissement de la politique monétaire de la banque centrale américaine (Fed).

L'économie américaine a créé 943 000 emplois non agricoles en juillet, selon le Département du Travail, et le taux de chômage a chuté plus fort que prévu à 5,4 %. Des données bien supérieures aux prévisions des analystes.

La semaine dernière, un gouverneur de la Fed "avait annoncé que la banque centrale américaine pourrait commencer à réduire son programme d'achat d'actifs d'ici octobre si les deux prochains rapports sur l'emploi montraient chacun de 800 000 à 1 million de créations d'emplois, comme il le prévoyait", rappellent les économistes du think tank Spak.

Sebastien Galy, analyste chez Nordea Investment, envisage plutôt un resserrement monétaire pour novembre ou décembre, mais prévoit que l'inflation reste soutenue pour le moment, en raison de salaires et loyers élevés.

La

Bourse de Francfort

parvenait à rester positive, le DAX grappillant 0,07 % à 15 773,23 points. La

Bourse de Bruxelles

réalisait un départ inverse, le Bel 20 cédant 0,07 % à 4 299, 69 points. La journée commençait également dans le rouge à la

Bourse de Londres

, où le FTSE-100 perdait 0,17 % à 7 111,05 points.