L’œil du marché : "Le ralentissement de l'inflation aux Etats-Unis a permis aux investisseurs de respirer"

Les marchés européens évoluaient au ralenti à l'ouverture. Paris, Francfort et Bruxelles campaient sur leur position.

L’œil du marché : "Le ralentissement de l'inflation aux Etats-Unis a permis aux investisseurs de respirer"
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de Paris marquait le pas (+0,01 %), s'octroyant une pause à une centaine de points de son record historique. A 09H35, l'indice CAC 40 grappillait 0,99 point à 6 858,98 points.

Le ralentissement de l'inflation aux Etats-Unis a permis aux investisseurs de respirer mercredi, car si les pressions inflationnistes se stabilisent, la Réserve fédérale américaine (Fed) ne devrait pas décider de durcir sa politique monétaire avant la fin de l'année.

Les marchés boursiers se sont donc inscrits dans le vert et les indices américains Dow Jones et S&P 500 ont signé des records.

"Le seuil propice à un tapering (resserrement monétaire) devrait vraisemblablement être atteint plus tard cette année, compte-tenu des perspectives solides pour la croissance de l'emploi", estime John Plassard, responsable de l'investissement chez Mirabaud.

Jeudi, l'humeur est un peu moins festive après la publication par les autorités chinoises d'un plan de renforcement de la réglementation dans plusieurs secteurs au cours des prochaines années. Pékin a récemment durci la réglementation appliquée à plusieurs secteurs et épinglé certains géants du numérique. Ces mesures ont fait dévisser les Bourses chinoises, et ont inquiété les investisseurs partout dans le monde.

Côté indicateurs, le produit intérieur brut du Royaume-Uni a fortement rebondi de 4,8% au deuxième trimestre, grâce à la réouverture de l'économie après le confinement du début d'année.

Le départ était également modéré à la Bourse de Francfort, où le DAX avançait de 0,07 % à 15 837,83 %. La Bourse de Bruxelles calquait son départ sur celui de sa voisine allemande, le Bel 20 prenant également 0,07 % à 4 343,10 points. Coup d'arrêt en revanche pour la Bourse de Londres, puisque le FTSE-100 reculait de 0,17 % à 7 207,56 points à l'ouverture.