L’œil du marché : "L'optimisme des marchés reste intact, renforcé par une bonne saison de résultats d'entreprises"

Les Bourses européennes continuent d'avancer prudemment, rôdant autour de leur plus haut niveau historique.

L’œil du marché : "L'optimisme des marchés reste intact, renforcé par une bonne saison de résultats d'entreprises"
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de Paris a débuté la séance à l'équilibre, en dépit de nouveaux records à Wall Street la veille, restant aux abords de son plus haut niveau historique de septembre 2000. A 09H00, l'indice CAC 40 prenait 6,01 points à 6 888,48 points après avoir clôturé dans le vert trois séances d'affilé.

Comme la plupart des indices européens, la place parisienne avait terminé en hausse jeudi, se rapprochant encore un peu plus de son plus haut niveau historique de septembre 2000 dans des volumes d'échanges qui se clairsèment à mesure que la mi-août approche.

"Les marchés européens devraient ouvrir sans réelle tendance ce matin après de nouveaux records pour le Dow Jones et le S&P 500 à la suite de la publication d'une accélération plus élevée que prévu des prix à la production aux États-Unis en juillet", anticipe John Plassard, responsable de l'investissement chez Mirabaud.

Jeudi, la hausse des prix à la production a pris au dépourvu les investisseurs qui s'étaient réjouis la veille d'un léger ralentissement des prix à la consommation qui avait atténué la perspective d'une réduction rapide du soutien monétaire de la Banque centrale américaine.

"Le message est donc quelque peu confus pour les investisseurs à la recherche d'informations concernant un futur tapering", c'est-à-dire un ralentissement des achats d'actifs de la Fed qui font partie des mesures de soutien prises pour préserver la première économie mondiale des conséquences de la pandémie de coronavirus, souligne l'expert.

Mais globalement, l'optimisme des marchés reste intact, renforcé par une bonne saison de résultats d'entreprises et la progression de la vaccination.

Côté indicateur, le taux de chômage est de nouveau resté quasiment stable en France au deuxième trimestre (-0,1 point) pour s'établir à 8 % de la population active (hors Mayotte), selon l'Insee.

A la

Bourse de Francfort

, le DAX continuait de progresser pas à pas en prenant 0,09 % à 15 952,25. La

Bourse de Bruxelles

enregistrait un léger recul au départ, le Bel 20 perdant 0,12 % à 4 343,76 points. Enfin, la

Bourse de Londres

ouvrait sous de meilleurs auspices, le FTSE-100 avançant de 0,34 % à 7 218,03 points.