Wall Street poursuit sa progression, flottant à des niveaux historiques

Les bons résultats d'entreprises continuent de stimuler les marchés boursiers.

Wall Street poursuit sa progression, flottant à des niveaux historiques
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de New York poursuivait sa petite marche vendredi au-dessus de ses records, portée par de bons résultats d'entreprises, le Nasdaq restant un peu à la traîne. A 14H00 GMT, l'indice Dow Jones avançait de 0,19 % à 35.567,10 points, et le S&P 500 de 0,13 % à 4.466,50 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, oscillait autour de l'équilibre à 14.810,61 points (-0,04 %).

Jeudi, le Dow Jones (+0,04 %) et le S&P 500 (+0,30 %) avaient inscrit de peu leurs troisièmes records de la semaine. Le Nasdaq avait avancé de 0,35 %.

Malgré les inquiétudes autour de l'impact du variant Delta sur l'économie mondiale, l'indice élargi S&P 500, le plus représentatif du marché américain, a progressé durant cinq des six dernières séances et aligné jeudi son 47e record de l'année 2021.

La semaine a été portée par l'adoption par le Sénat du plan d'infrastructures de 1.200 milliards de Joe Biden et par des indicateurs en demi-teinte concernant l'inflation.

"Je m'attends à une séance positive, mais mitigée qui pourrait se terminer comme la veille", avec des records et un Nasdaq dans le vert, a indiqué Peter Cardillo de Spartan Capital Securities. Il soulignait l'indice favorable des prix à l'importation pour juillet, publié par le ministère du Travail avant l'ouverture, qui s'est affiché moins fort que prévu (+0,3 % au lieu de +1,1 %).

Taux obligataires

C'est la plus faible augmentation des prix à l'importation depuis novembre. "C'est un signe que l'inflation fait peut-être une pause en ce qui concerne l'importation d'inflation de l'étranger", a souligné l'analyste.

Les taux obligataires se détendaient un peu, le rendement sur le bon du Trésor à 10 ans s'inscrivait à 1,3320 % contre 1,3590 % la veille.

Sur un marché peu étoffé d'un vendredi d'août, les résultats d'entreprises continuaient de dominer la tendance.

Disney, qui a annoncé des résultats au 2e trimestre qui ont ravi les investisseurs, grimpait de 3,80 % à 186,08 dollars après avoir clôturé en hausse la veille de 5,36 %. "Cela va aider le S&P 500 et le Dow", notait Peter Cardillo.

Disney a séduit au-delà des attentes d'avril à juin, aussi bien du côté des plates-formes de "streaming" que dans les parcs d'attraction. Sa plate-forme Disney+ compte désormais 116 millions d'abonnés, plus qu'attendu.

Le livreur de repas DoorDash lâchait 4,28 %. Malgré un quasi-doublement de ses ventes au 2e trimestre sur un an, le groupe a accusé une perte plus forte que prévue.

Sur le même sujet