Les Bourses plongent, le Bel 20 retombe sous les 4 300 points

La Réserve fédérale américaine pourrait diminuer son soutien à l'économie plus tôt que prévu, ce qui a suscité un mouvement de panique sur les marchés boursiers aux quatre coins du monde. L'Europe n'échappe pas à la règle, et les principaux indices ont terminé largement dans le rouge.

Les Bourses plongent, le Bel 20 retombe sous les 4 300 points
© BELGA
La Libre Eco avec Belga

Le compte-rendu de la Fed a jeté un froid sur les marchés européens. A la Bourse de Bruxelles, l'indice Bel 20 reperdait ainsi le gain accumulé en dix séances, reculant finalement de 1,59 %, à 4 273,26 points avec 17 de ses éléments en baisse. Colruyt (48,33) et Elia (107,60) étaient reparties de 0,25 et 0,65 % à la hausse, UCB (99,30) gagnant 0,26 %. Galapagos (48,56) avait par contre pris la tête des baisses avec une chute de 5,24 %, dépassant Aperam (50,52), toujours en baisse de 4,35 %. AB InBev (50,85) et KBC (69,66) reculaient de 2,92 et 1,97 %, Ageas (43,30) cédant 1,32 %. Solvay (112,45) et arGEN-X (267,10) perdaient 2,98 et 0,48 %.

La Bourse de Paris a fortement reculé de 2,43 %, plombée par les craintes de voir le soutien de la Banque centrale américaine s'estomper dès cette année, et par les valeurs du luxe qui souffrent de la conjoncture en Chine. L'indice vedette CAC 40 a perdu 164,22 points à 6 605,89 points après avoir brièvement chuté de 3 % au cours de la séance. La cote parisienne a conclu ses séances dans le rouge depuis le début de la semaine.

La Bourse de Francfort parvenait à limiter la casse, le DAX perdant tout de même 1,25 % à 15 765,81 points. La Bourse de Londres terminait sur une note similaire, le FTSE-100 abandonnant 1,56 % à 7 058,86 points.

Valeurs de clôture du jeudi 19/08 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 50,85 (52,38)
  • Ackermans - 147,70 (149,40)
  • Aedifica - 122,00 (123,70)
  • Ageas - 43,30 (43,88)
  • Aperam - 50,52 (52,82)
  • arGEN-X - 267,10 (268,40)
  • Cofinimmo - 140,20 (141,80)
  • Colruyt + 48,33 (48,21)
  • Elia + 107,60 (106,90)
  • Galapagos - 48,56 (51,24)
  • GBL - 96,70 (98,90)
  • KBC - 69,66 (71,06)
  • Melexis - 95,95 (97,75)
  • Proximus - 17,39 (17,57)
  • Sofina - 379,60 (389,00)
  • Solvay - 112,45 (115,90)
  • Telenet - 31,76 (32,14)
  • UCB + 99,30 (99,04)
  • Umicore - 57,00 (58,04)
  • WDP - 38,62 (38,80)

L'avis du Broker pour Ahold Delhaize, Galapagos et Kinepolis

Ahold Delhaize (+1,2% à 28,76 euros) a été confirmé à « neutre » chez UBS, l'objectif étant relevé vers 27,5 euros suite à la publication de résultats supérieurs aux attentes pour le deuxième trimestre. « Le marché a été positivement surpris par l'évolution du chiffre d'affaires et des marges aux Etats-Unis. Nous ne sommes toutefois pas convaincus que cette amélioration se poursuivra durant le reste de l'année », en raison notamment de la concurrence en provenance de groupes comme Aldi ou Lidl. Le courtier souligne également la faiblesse des flux de trésorerie par rapport aux principaux concurrents

Galapagos (-5,2% à 48,56 euros) a de nouveau perdu un fan, avec une recommandation descendue de « surpondérer » vers « neutre » chez Barclays, l'objectif étant lourdement abaissé de 75 vers 50 euros. « Nous avions été trop optimistes de remettre le titre dans notre liste d'achat en avril dernier, au vu des incertitudes persistantes dans la recherche et développement », indique l'analyste. « Nous ne pensons également pas que réaliser des acquisitions constitue une alternative intéressante pour remplir le pipeline ».

Kinepolis (-8,1% à 42,66 euros) a été remonté de « conserver » vers « accumuler » chez KBC Securities, l'objectif grimpant de 45 vers 48 euros suite à la publication des résultats pour le premier semestre. A cette occasion, la direction a confirmé le retour vers une certaine forme de normalité depuis le début de l'été. « Les résultats vont également être soutenus par la sortie de nombreux blockbusters durant le deuxième semestre de l'année ».