La Bourse de New York se tasse en attendant Jackson Hole

Wall Street faisait une pause à l'ouverture mercredi après des records la veille.

La Bourse de New York se tasse en attendant Jackson Hole
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de New York évoluait en ordre dispersé mercredi, faisant une pause après des records la veille, en attendant la conférence de la Réserve fédérale américaine (Fed) à Jackson Hole vendredi Vers 14H00 GMT, l'indice Dow Jones perdait 0,15 %, le Nasdaq avançait de 0,20 % au-dessus de son record de la veille. Le S&P 500 grappillait 0,03 %.

Mardi, le Nasdaq, à forte concentration technologique, avait gagné 0,52 % à 15.019,80 points, un nouveau record après celui de la veille.

Le S&P 500, en hausse de 0,15 %, s'était inscrit aussi à un nouveau sommet à 4.486,23 points. Le Dow Jones était resté stable, grappillant 0,09 % à 35.366,26 points.

"Le marché semble se refroidir après un chaud début de semaine qui a propulsé le S&P 500 et le Nasdaq vers de nouveaux records", observait Patrick O'Hare de Briefing.

Mais pour Peter Cardillo de Spartan Capital Securities, il n'était pas exclu que Wall Street affiche une troisième séance positive d'affilée.

"Le fait que la Chambre des représentants ait approuvé un cadre mettant en place une date limite pour le passage des dépenses en faveur des infrastructures va sans doute être le principal facteur du jour", affirmait l'économiste.

La Chambre basse a approuvé mardi une résolution qui permettra de contourner un possible blocage des républicains au Sénat, afin de pouvoir adopter à l'automne, avec les seules voix démocrates si nécessaire, le vaste plan de réformes sociales de 3.500 milliards de dollars.

"L'incertitude demeure palpable"

En parallèle, la présidente démocrate de la Chambre Nancy Pelosi s'est engagée à soumettre à un vote d'ici le 27 septembre le plan Biden d'investissements dans les infrastructures, d'un montant de 1.200 milliards de dollars.

Les investisseurs étaient aussi prudents, dans l'attente du discours du patron de la Banque centrale, Jerome Powell, vendredi lors de la conférence annuelle de Jackson Hole (Wyoming).

"L'incertitude demeure palpable quant au calendrier et à la taille de la réduction des achats d'actifs au 4e trimestre", relevaient les analystes de Schwab alors que le marché attend depuis plusieurs semaines d'en savoir plus sur l'évolution de la politique monétaire.

Un indicateur des commandes de biens durables en juillet s'est inscrit meilleur que prévu même s'il y a eu une chute des commandes aéronautiques.

La chaîne de magasins d'équipements sportifs Dick's Sporting Goods bondissait de 15,84 % à 132,40 dollars après avoir annoncé des résultats record au 2e trimestre.

En revanche, celle des grands magasins Nordstrom, dont les résultats sont restés en deçà de leur niveau d'avant la pandémie, était sanctionnée, chutant de 15 % à 32,11 dollars.

Le titre très volatil et viral des magasins de jeux video Gamestop, qui avait provoqué un sérieux accès de volatilité à Wall Street en janvier, lâchait 7 % à 195 dollars après avoir grimpé de 27 % la veille.

Les rendements sur les bons du Trésor à 10 ans progressaient à 1,30 % au lieu de 1,29 % la veille.

Sur le même sujet