Les Bourses européennes terminent dans le rouge, avares d'initiatives à la veille d'un discours à Jackson Hole

Les Bourses européennes ont clôturé en baisse ce jeudi, à la veille d'un discours très attendu du président de la Fed Jerome Powell à Jackson Hole, dont les investisseurs espèrent des éclaircissements sur le futur de la politique monétaire américaine.

Les Bourses européennes terminent dans le rouge, avares d'initiatives à la veille d'un discours à Jackson Hole
©Shutterstock
La Libre Eco avec G. Se.

Toujours dans l'attente des annonces de la Fed, le Bel 20 de la Bourse de Bruxelles et ses voisins européens ont continué à évoluer dans le rouge. Notre indice de référence cédait finalement 0,29 %, à 4.311,35 points, avec 12 de ses éléments en baisse.

La Bourse de Paris a légèrement reculé (-0,16 %). L'indice CAC 40 a cédé 10,45 points à 6.666,03 points, au lendemain d'un modeste rebond de 0,18 %.

Le Dax de la

Bourse de Francfort

perdait 0,42 % à 15 793.62 points, et le FTSE-100 de la

Bourse de Londres

affichait une baisse de 0,35 % à 7 124.98 points.

Valeurs de clôture du jeudi 26/08 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 51,67 (51,57)
  • Ackermans + 146,50 (146,40)
  • Aedifica + 120,90 (120,60)
  • Ageas - 42,87 (43,09)
  • Aperam - 51,98 (52,68)
  • arGEN-X - 292,40 (293,20)
  • Cofinimmo - 135,50 (136,00)
  • Colruyt - 48,06 (48,18)
  • Elia - 106,00 (106,90)
  • Galapagos + 48,60 (47,94)
  • GBL + 96,64 (96,56)
  • KBC - 71,88 (72,52)
  • Melexis + 99,20 (99,05)
  • Proximus - 16,90 (17,37)
  • Sofina + 373,40 (372,40)
  • Solvay - 112,25 (113,05)
  • Telenet + 32,14 (31,90)
  • UCB - 97,74 (97,94)
  • Umicore - 56,44 (56,56)
  • WDP - 37,56 (37,62)

Avis des brokers pour Bpost, Deceuninck et Solvay :

Bpost (-1,3 % à 8,22 euros) a été confirmé à "acheter" chez ING, l'objectif étant descendu de 12,5 vers 10,5 euros. L'analyste souligne la faible visibilité sur les résultats à moyen terme, car la direction n'a pas quantifié les économies qui seront réalisées durant les prochaines années. "Nous attendons également une augmentation de la concurrence dans la livraison de colis, une augmentation des salaires, et des investissements supplémentaires. Tous ces éléments devraient limiter la capacité d'augmenter les flux de trésorerie". A plus long terme, il estime toutefois que le dossier reste attractif en raison du potentiel de croissance dans la livraison de colis.

Deceuninck (-1 % à 4,1 euros) a été maintenu à "acheter" chez Degroof Petercam, l'objectif de cours grimpant de 4,2 vers 4,9 euros suite à la publication de résultats semestriels supérieurs aux attentes. "Nous pensons qu'il reste une bonne fenêtre d'opportunité pour s'exposer sur Deceuninck", indique l'analyste. "En dépit de la belle performance depuis le début de l'année, le potentiel haussier reste supérieur à 20 % par rapport à notre nouvel objectif". Il souligne également que la croissance des volumes devrait rester soutenue durant la seconde partie de l'année, avec une marge opérationnelle qui devrait continuer à se redresser en 2022 et en 2023.

Solvay (-0,7 % à 112,25 euros) a récemment vu sa recommandation confirmée à "surpondérer" chez Morgan Stanley, l'objectif étant relevé de 109 vers 129 euros. "Les perspectives d'améliorations durables à moyen terme compense les progrès lents enregistrés durant les derniers mois".

Sur le même sujet