Plombés par l'accélération de l'inflation, les marchés européens perdent à nouveau du terrain

Alors que la hausse de l'inflation accélère encore d'un cran, les Bourses européennes terminaient en repli, tirées par Londres et Francfort.

Plombés par l'accélération de l'inflation, les marchés européens perdent à nouveau du terrain
© Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de Bruxelles terminait la journée en négatif, le Bel 20 lâchant 0,16 % à 4 308,92 points. Douze de ses éléments étaient en baisse, Solvay (110,95) en tête avec une chute de 2,29 % devant Umicore (55,74) qui reperdait 2,04 %. arGEN-X (285,80) et UCB (96,88) étaient négatives de 0,38 et 0,21 % alors que Galapagos (50,31) rebondissait de 7,23 %. AB InBev (51,99) gagnait de justesse 0,25 %, KBC (71,34) remontant de 0,62 % tandis qu'Ageas (42,35) reculait de 1,47 %.

La Bourse de Paris a fini en petite baisse de 0,11 %, marquant une pause après des données faisant état d'une accélération de l'inflation en Europe. L'indice vedette CAC 40 a cédé 7,12 points à 6 680,18 points, au lendemain d'une séance atone. Sur l'intégralité du mois d'août, au cours duquel elle a failli dépasser son record historique, la cote parisienne affiche une hausse de 1,02%.

La Bourse de Francfort enregistrait une baisse nettement plus marqué, le DAX reculant de 0,33 % 15 835,09 points. A la Bourse de Londres, le FTSE-100 s'enfonçait un peu plus encore dans le rouge (-0,40 %) pour terminer la journée à 7 119,70 points.

Valeurs de clôture du mardi 31 août 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 51,99 (51,86)
  • Ackermans + 156,00 (149,10)
  • Aedifica + 124,60 (123,10)
  • Ageas - 42,35 (42,98)
  • Aperam - 51,96 (52,46)
  • arGEN-X - 285,80 (286,90)
  • Cofinimmo + 140,10 (139,80)
  • Colruyt - 47,39 (48,36)
  • Elia + 106,40 (106,00)
  • Galapagos + 50,31 (46,92)
  • GBL - 97,10 (97,18)
  • KBC + 71,34 (70,90)
  • Melexis - 100,20 (102,10)
  • Proximus - 16,60 (16,72)
  • Sofina - 374,40 (375,40)
  • Solvay - 110,95 (113,55)
  • Telenet - 32,22 (32,36)
  • UCB - 96,88 (97,08)
  • Umicore - 55,74 (56,90)
  • WDP + 38,94 (38,52)

L'avis du Broker pour WDP, Van de Velde et Colruyt

WDP (+1,09 % à 38,94 euros) a été maintenu à « acheter » chez UBS, le courtier relevant son objectif de 35 vers 44 euros. Cette révision est intervenue à l'occasion d'une étude consacrée au secteur européen de l'immobilier logistique, l'analyste soulignant les fondamentaux structurellement solides pour ce segment. "Au vu des perspectives de croissance liées au développement du commerce en ligne, nous pensons que le consensus reste trop frileux sur le dossier." Il souligne qu'il existe aujourd'hui très peu de vacances locatives dans plusieurs régions européennes (Paris, vallée de la Tamise, etc).

Van de Velde (+8,79 % à 26,00 euros) a vu ses avis relevés de « conserver » vers « accumuler » chez KBC Securities, et de « conserver » vers « acheter » chez Degroof Petercam, les objectifs étant remontés respectivement vers 28 et 29 euros. Ces révisions font suite à l'annonce de résultats semestriels largement supérieurs aux attentes, avec des ventes en progression de 16,5 %. "Le groupe semble être en voie de revenir d'ici 2022 vers ses niveaux opérationnel d'avant la pandémie", indique Degroof Petercam.

Colruyt

(-2,01 % à 47,39 euros) a été maintenu à « conserver » chez ING, qui a descendu son objectif de 53 vers 51 euros après la publication de résultats décevants pour l’exercice 2020/2021.

"En dépit du dynamisme du marché belge, le vent qui poussait le groupe depuis le début de la pandémie semble être en train de s’atténuer."

L’analyste souligne la baisse de la part de marché, et des promotions commerciales de plus en plus agressives de la part des concurrents.