Les Bourses européennes ont terminé en baisse, à deux jours d'une réunion de la BCE

Les Bourses européennes ont clôturé dans le rouge ce mardi, à deux jours de la réunion de la Banque centrale européenne dans un marché polarisé sur les questions liées aux politiques monétaires depuis plusieurs mois.

Les Bourses européennes ont terminé en baisse, à deux jours d'une réunion de la BCE
©Shutterstock
La Libre Eco avec G. Se.

Avec le Dow Jones dans le rouge à l'ouverture, les marchés européens ont confirmé leur prudente expectative et terminé eux-mêmes en baisse. Le Bel 20 de la Bourse de Bruxelles reculait finalement de 0,47 % à 4.294,47 points, avec 13 éléments dans le rouge.

La Bourse de Paris a terminé en léger repli (-0,26 %). L'indice phare CAC 40 a cédé 17,43 points à 6.726,07 points au lendemain d'un rebond de 0,80 % dans une séance creuse et des volumes d'échanges faibles.

Le Dax de la

Bourse de Francfort

était affiché à -0,56 % à 15 843.09 points, et le FTSE-100 de la

Bourse de Londres

à -0,53 % à 7 149.37 points.

Valeurs de clôture du mardi 7 septembre 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 50,21 (50,25)
  • Ackermans - 152,70 (153,00)
  • Aedifica - 119,80 (121,10)
  • Ageas + 42,76 (42,75)
  • Aperam + 52,68 (50,60)
  • arGEN-X - 290,40 (296,90)
  • Cofinimmo - 136,30 (137,90)
  • Colruyt - 47,49 (47,83)
  • Elia - 105,10 (105,80)
  • Galapagos + 51,20 (50,80)
  • GBL - 97,04 (97,46)
  • KBC + 72,34 (72,10)
  • Melexis - 100,30 (101,10)
  • Proximus + 16,75 (16,73)
  • Sofina - 367,80 (373,00)
  • Solvay = 111,55 (111,55)
  • Telenet - 31,86 (32,48)
  • UCB - 97,34 (98,32)
  • Umicore + 55,14 (55,02)
  • WDP - 38,44 (38,84)

Avis des brokers pour Bois Sauvage, AB Inbev et Melexis :

Bois Sauvage (+8,5 % à 372 euros) a été remonté de "conserver" vers "acheter" chez KBC Securities, l'objectif étant relevé de 370 vers 400 euros. De son côté, Degroof Petercam a maintenu son avis "acheter" avec un objectif relevé de 452 vers 461 euros. Les deux analystes soulignent que le cours a été mis sous pression suite à la vente de la participation dans Recticel au cours de 13,5 euros par action, avec une décote qui atteindre désormais des sommets historiques qui justifient une approche plus constructive du dossier.

AB Inbev (-0,1 % à 50,21 euros) a récemment vu sa recommandation descendre de "neutre" vers "sous-pondérer" chez JP Morgan Cazenove, l'objectif étant ajusté de 65 vers 48 euros. "Les récents résultats semestriels font douter de la capacité du brasseur à dégager une progression soutenue du résultat net, et nous ne distinguons pas d'éléments susceptibles d'entraîner un rebond à court terme". Il souligne que l'évolution des matières premières devrait être négative pour l'année 2022, et il a descendu son bénéfice attendu de 6 %.

Melexis (-0,8 % à 100,3 euros) a été confirmé à "conserver" chez ING, qui a toutefois relevé son objectif de 95 vers 100 euros. Cette révision est intervenue après la publication de bons résultats pour le deuxième trimestre. "La demande reste actuellement soutenue, et nous avons légèrement remonté nos attentes pour les exercices 2021 à 2023". Il souligne également la valorisation élevée, qui laisse aujourd'hui peu de place à une éventuelle déception.

Sur le même sujet