L’œil du marché : "Les marchés digèrent plusieurs indicateurs"

Faux départ pour les Bourses européennes qui démarraient la journée dans le rouge, Paris parvenant à limiter la casse par rapport aux autres.

L’œil du marché : "Les marchés digèrent plusieurs indicateurs"
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de Paris était stable mardi, prudente malgré la publication de chiffres solides sur les économies chinoise et allemande. A 09H30, l'indice vedette CAC 40 perdait 0,01 %, soit 0,77 point, à 6 742,73 points.

Les marchés digèrent ce mardi plusieurs indicateurs. Tout d'abord, la production industrielle est repartie à la hausse en Allemagne en juillet, après trois mois d'affilée de baisse, malgré les pénuries de matériaux qui freinent toujours le secteur.

"Toutefois, ces bons chiffres s'expliquent essentiellement par des commandes majeures (essentiellement dans le secteur de la construction navale), très volatiles au mois par mois", décrypte Christian Parisot, analyste pour Aurel BGC. "Si l'on retranche ces dernières, les nouvelles commandes reculent de 0,2% sur le mois. Il est donc difficile de conclure, à la vue de cet indicateur, que l'industrie allemande ne souffre pas du ralentissement de l'activité manufacturière mondiale", poursuit-il.

En Chine, les exportations ont connu une accélération surprise an août (+25,6 % sur un an), le rythme de progression le plus rapide depuis février et bien meilleur qu'espéré, puisque les économistes s'attendaient à un ralentissement.

De l'autre côté de la balance commerciale, les importations ont également nettement progressé en août, de 33,1 % sur un an, une dynamique plus rapide qu'en juillet (+28,1 %) et également meilleure que les prévisions d'analystes.

La Bourse de Francfort reculait plus nettement, le DAX cédant 0,20 % à 15 900,91. A la Bourse de Londres, le FTSE-100 perdait même 0,27 % à 7 167,87 points. A mi-chemin entre ces divers résultats, la Bourse de Bruxelles concédait tout de même un léger recul, le Bel 20 abandonnant 0,10 % à 4 310,51 points.