La Bourse de New York démarre en légère baisse, avant le Livre Beige de la Fed

Wall Street démarrait légèrement dans le rouge ce mercredi, le marché adoptant une attitude attentiste avant un rapport économique de la Fed, le Livre Beige, qui devrait donner un aperçu de l'impact du variant Delta sur l'activité.

La Bourse de New York démarre en légère baisse, avant le Livre Beige de la Fed
© Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de New York a ouvert en ordre dispersé mercredi, le marché adoptant une attitude attentiste avant un rapport économique de la banque centrale américaine (Fed), le Livre Beige, qui devrait donner un aperçu de l'impact du variant Delta sur l'activité. Vers 14H00 GMT, le Dow Jones oscillait autour de l'équilibre, grappillant 0,05 %, le Nasdaq, à forte concentration technologique, baissait de 0,34 % et le S&P 500 de 0,18 %.

Mardi, l'indice Dow Jones avait perdu 0,76 % à 35.100,00 points et le S&P 500 0,34 % à 4.520,03 points. Le Nasdaq avait grappillé 0,07 %, lui permettant d'inscrire de peu un nouveau record à 15.374,33 points.

"L'hésitation des investisseurs se perpétue depuis mardi et est certainement nourrie par l'idée que le marché boursier est mûr pour une période de repli", a affirmé Patrick O'Hare de Briefing.com.

Pour Peter Cardillo de Spartan Capital, les marchés allaient guetter la publication du Livre Beige de la Fed à 18H00 GMT, dernier rapport sur l'activité de la première économie mondiale avant la prochaine réunion de la Banque centrale (Fed) les 21 et 22 septembre.

"Il ne fait pas de doute que l'économie a ralenti et le Livre Beige devrait nous donner des éléments de réponse sur l'impact négatif dérivant du virus du Covid", a indiqué l'analyste.

Coinbase menacé

L'évolution des crédits à la consommation, un baromètre de l'allant des consommateurs aux Etats-Unis, doit également être publiée. Les investisseurs attendront aussi vendredi un premier indicateur de l'inflation en août avec l'indice des prix à la production.

Au rang des actions, la plateforme d'échanges de cryptomonnaies Coinbase perdait plus de 4 % à 256 dollars après avoir reçu une lettre du gendarme boursier américain, la SEC, menaçant l'entreprise de poursuites si elle lançait une offre de prêt de cryptomonnaies.

La biotech américaine Kadmon, que le géant pharmaceutique français Sanofi a annoncé racheter pour 1,9 milliard de dollars, bondissait de 72 % à 9,15 dollars.

Le fabricant de peintures Sherwin-Williams lâchait 2,51 % à 294 dollars après avoir abaissé ses perspectives du 3e trimestre et surtout signalé ses difficultés à se fournir en matières premières.

Les rendements sur les bons du Trésor à 10 ans, qui s'étaient nettement tendus la veille, se relâchaient un peu à 1,35 % au lieu de 1,37 %. Le dollar, valeur refuge, progressait face aux principales monnaies, atteignant un plus haut en une semaine.

Sur le même sujet