L’œil du marché : "La réunion de la BCE jeudi sera particulièrement suivie par les intervenants de marché"

A l'approche d'une réunion de la BCE très attendue, les marchés européens se tendaient, entraînant les principaux indices boursiers dans le rouge à l'ouverture.

L’œil du marché : "La réunion de la BCE jeudi sera particulièrement suivie par les intervenants de marché"
© Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de Paris accentuait son repli (-1,11%) après plusieurs publications d'entreprises et en amont de la réunion de la Banque centrale européenne (BCE) qui suscitait de la nervosité sur le marché. A 9H24, l'indice parisien CAC 40 cédait 74,76 points à 6 651,31 points au lendemain d'un repli de 0,26 %.

"La réunion de la BCE demain sera particulièrement suivie par les intervenants de marché", écrivent les experts de Saxo Banque dans une note matinale. Le principal point d'attention concernera l'enveloppe du programme d'aide d'urgence (PEPP), lancé en mars 2020 pour l'économie de la zone euro face à la pandémie. Ce programme de rachats d'obligations sur les marchés destiné à garantir des financements bon marché pour soutenir la demande et l'activité, de 1.850 milliards, doit théoriquement prendre fin en mars 2022.

"La question est de savoir si la BCE estime que la période sombre de la pandémie est derrière nous et que l'économie ne nécessite plus un tel niveau de soutien", souligne Saxo Banque.

Pour John Plassard, responsable de l'investissement chez Mirabaud, "l'intérêt de la réunion résidera donc plutôt dans l'analyse des dissensions au sein de l'institution sise à Francfort", sachant que "Robert Holzmann, le gouverneur de la Banque d'Autriche, ou encore Jens Weidmann, le président de la Banque fédérale d'Allemagne, voudraient réduire le plus rapidement possible la politique monétaire accomodante".

La BCE, perçue pour l'instant comme moins encline à resserrer sa politique monétaire que la banque centrale américaine, pourrait commencer à évoquer une réduction de ses achats d'actifs, alors que le patron de la Fed, Jerome Powell, s'est montré très prudent fin août.

La forte tendance baissière était également de mise sur les autres marchés. A la

Bourse de Francfort

, le DAX tombait de 1,14 % à 15 662,14 points. La

Bourse de Bruxelles

ne faisait guère mieux, le Bel 20 abandonnant 1,07 % à 4 248,33 points. La

Bourse de Londres

parvenait à minimiser son recul, le FTSE-100 reculant tout de même de 0,80 % à 7 092,12 points.